25/07/2006

27 ème sur la liste MR de Liège

Bonjour à tous,

 

Un peu de temps a passé depuis ma dernière contribution...beaucoup de préparatifs en cours...trouver un slogan, ce sera "Commune envie de (Le slogan du MR pour ces élections communales)... Faire mieux!" (merci de me faire part de vos impressions), faire imprimer des cartes de visites, faire des photos de campagne, nouer des alliances, trouver des personnes désireuses de soutenir ma campagne et aussi aller sur le terrain et déjà rencontrer des électeurs afin de prendre la température...aujourd'hui, il fait particulièrement chaud.

 

Mais c'est décidé, à partir d'aujourd'hui, je laisserai chaque jour un message!!!

 

Tiens, pour me découvrir, je vous suggère d'aller faire un tour sur le blog d'un ami, Alain Mbangué (www.bel.be).  Il a réalisé une interview (podcast de 37 minutes) de moi, sur le redéploiement économique liégeois.  Un sujet, sur lequel nous travaillons à plusieurs depuis plusieurs mois.  Nous avions notamment organisé un débat réunissant Didier Reynders (remplacé en dernière minute par Daniel Bacquelaine), Michel Daerden, Marie-Dominique Simonet, Jean Michel Javaux, Vincent Reuter de l'UWE et un représentant de l' université de Liège au Val Saint Lambert à Seraing.  Les questions du public avaient malheureusement du être interrompues par la nouvelle de la démission de Van Cauwenbergh.  Je vous en reparlerai bientôt, mais allez déjà voir l'interview. 

 

Alain Mbangué est un jeune entrepreneur liégeois (l'agence de voyage Halloween, le café l'aventure rue du pot d' or, une pépinière d'entreprises internet (son seul échec, car au moment de l'explosion de la bulle), et maintenant Barnes & Richardson, le leader belge en e-marketing, qu'il vient de revendre à un groupe anglo-saxon.  Tout va donc bien pour lui et pourtant profondément attaché à sa ville, où il habite encore même s'il travaille à bruxelles, il est inquiet, très inquiet pour la suite...Il faut dire qu'il n'a jamais reçu d'aide de personne...et certainement pas des structures liégeoises du redéploiement.  Cela le rend particulièrement critique...en opposition avec quelqu'un qui s'engage en politique pour construire.

Commentaires

L'équilibre budgétaire selon Reynders L'Etat belge doit 2,5 milliards d'euros

12-12-2006 – Agence Belga

L'Etat belge doit 2,5 milliards d'euros à ses fournisseurs. Bref, nous devons tous 2,5 milliards d'euros, selon les calculs du journal Le Soir.

L'Etat reporte ses dettes d'années en années pour présenter un budget dans le vert. Le successeur de Verhofstadt devra enterrer tous ces cadavres laissés au fond des placards.

On appelle ce système le principe de l'ancre. L'Etat doit de l'argent à plusieurs fournisseurs de services. Lorsque vient le moment de boucler les budgets, les différents départements font de fausses économies en reportant ces dettes à l'année suivante. Ce principe de l'ancre est d'application depuis 2002, l'année où le ministre du Budget Johan Vande Lanotte en a eu l'idée.

Les dettes ainsi masquées s'élevaient à 1,849 milliards d'euros entre 2005 et 2006, rapporte encore Le Soir. Entre 206 et 2007, selon une note confidentielle interceptée par le journal, elles sont estimées à 2,5 milliards d'euros. La note finira pourtant bien par arriver.

C'est ça la gestion à la Reynders ? ... :-))

Écrit par : Le liégeois | 10/01/2007

Voilà donc qq années que Philou n'alimente plus son bog ... Est-il déçu du MR et de ses pratiques où a-t-il enfin pris conscience que la politique cynique et inutile de ceux qu'il défend n'a plus aucune raison d'être dans une société démocratique ?....

Écrit par : Le liégeois | 06/11/2011

Les commentaires sont fermés.