01/08/2007

Elio y croit encore...

 Sur son blog, à l'arrêt pour cause de vacances, le camarade-président semble croire encore à un retour du PS au niveau fédéral.  J'ai été surpris par cette prise de position...Il m'a l'air bien sûr de lui.

Pourtant les seules configurations qui permettraient ce retour, serait (1) un olivier, mais monter au gouvernement sur un échec de l'orange bleue sur la question de la réforme de l'état, serait politiquement ingérable pour le PS...s'il acceptait de monter au gouvernement pour sauver "Leterme premier" sur ces questions, je lui promets bien du plaisir pour les prochaines élections régionales et également en interne. Pour parvenir à ses fins, il faudrait que le blocage intervienne sur des questions socio-économiques (C'est la tactique du MOC et donc de la présidente du CDH, qui n'oublie pas qu'elle lui doit cette présidence), et c'est évidement le sens de l'opposition permanente du CDH aux libéraux sur ces questions lors des premiers rounds d'observation...Je ne crois cependant pas qu'Yves Leterme la suivra sur ce terrain, le CD'n V étant beaucoup plus proche des libéraux sur ces questions que le CDH et aussi parce que le PS dans l'opposition constitue bel et bien aux yeux de l'opinion publique flamande, une quasi réforme de l'état et déjà une vraie victoire pour la NVA, par exemple. (2)une tripartite traditionnelle, dont on sait qu'elle n'est jamais réunie que pour réaliser un vaste programme de réforme institutionnelle...cela me semble très peu crédible...au vu du front francophone actuel. Le premier francophone qui proposerait ou accepterait cela, se carboniserait immédiatement pour les 10 prochaines années.  C'est une option qui ravirait l'ensemble des séparatistes flamands.

(3)Enfin dernière possibilité, la reconduction d'une violette/arc-en-ciel après avoir constaté que Leterme n'a décidément pas une carrure de premier ministre et pour doter en dernière ressource, ce pays d'un gouvernement. Ce scénario ne me semble pouvoir être joué que dans le cas d'une crise longue et particulièrement tumultueuse, qui effacerait par magie le résultat du scrutin et la très importante défaite du Spa, comme du PS. Il est évident que l'open VLD et le Spa sont les partis flamands les moins vindicatifs sur le plan communautaire et que ce plan B reste possible en cas de blocage absolu dans ce domaine. Mais à quel prix sur la durée...La radicalisation des nationalistes flamands dans ce cas est certaine et le scrutin de 2009, pourrait alors être véritablement le dernier pour la Belgique.

Yves Leterme me semble donc condamné à devoir réussir l'orange bleue même si le prix devait être la rupture du Cartel CD'nV/NVA et même si, côté CDH, Joëlle Milquet sait qu'elle doit sa présidence au MOC, qui exerce une pression intense sur ces négociations et n'envisage qu'un olivier depuis avant les élections.  Je le répète, je ne serai pas étonné qu'elle tente de faire échouer ces négociations sur des questions socio-économiques, seule voie possible pour un retour aux affaires du PS. 

La seule alternative crédible serait une violette/arc-en-ciel pour sortir d'une crise communautaire, mais les dommages pour l'unité du pays de ce scénario me semblent catastrophiques, si nous les analysons sur le long terme.  Quel camouflet ce serait pour les électeurs du nord comme du sud du pays!!!

Commentaires

oui, c'est possible ! je suis d'accord avec Elio. Il me semble que vous avez peur de perdre.... Pff je n'apprécie pas l'idée de Didier.

Écrit par : Un citoyen sourd | 02/08/2007

hold-up Nous sommes dans une phase de constitution de gouvernement qui doit/devrait refléter le résultat des élections.
« je ne serai pas étonné qu'elle tente de faire échouer ces négociations sur des questions socio-économiques, seule voie possible pour un retour aux affaires du PS »

Madame Milquet ne tente pas, elle fait le maximum pour faire échouer les négociations et ce depuis le début; elle a déclaré simplement qu’elle se présentait « en parti d’opposition » à val Duchesse … ????????? ou encore plus récemment par exemple, qu’elle y allait pour parler de choses plus importantes que la constitution d’un gouvernement : une petite fille nommée Angelica.

Il est clair que quand on a le PS comme « ami politique », on a plus besoin d’ennemis politiques, mais bafouer à ce point le fonctionnement de notre processus électoral ….

Maintenant, quand je vois Milquet faire ses déclarations foireuses dans sa grande Renault Espace ( ?) à l’entre et sortie de val Duchese, je l’imagine avec un nœud pap. Essayez, vous verrez ce que cela donne comme effet - surprenant !
« le camarade-président semble croire encore à un retour du PS au niveau fédéral » :
je confirme et ce depuis le lendemain des élections. Le scotchage dénoncé par Reynders est non seulement vrai, mais solide. Il faudrait mettre clairement Milquet au pied du mur, car elle joue un jeu dangereux pour la démocratie pour essayer de sauver à terme son parti. Est-ce acceptable ?


A noter que la presse continue à frapper sur Leterme ... nos médias sont de plus en plus surprenants.
Je suggère la lecture suivante : http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=362214

Excellente journée, himself

Écrit par : himself | 02/08/2007

autre suggestion de lecture http://clausewitz.lalibreblogs.be/archive/2007/08/01/angelica-demagogie-et-cinoche.html

Écrit par : himself | 02/08/2007

Les commentaires sont fermés.