16/08/2007

Une tentative d'humiliation

Je viens de prendre connaissance du cahier de revendications communautaires rédigé par Leterme...

Que personne n'essaye plus de me faire croire qu'il s'agit d'améliorer le fonctionnement de l'état ou la bonne gouvernance!!!  

Ces revendications poursuivent deux buts: mettre fin à la solidarité et humilier.

Comment expliquer la volonté de régionaliser le remboursement des médicaments?  Existerait-il des différences biologiques entre les flamands et les francophones, qui justifieraient que certains médicaments soient remboursés en Flandres et pas en Wallonie?  La volonté est évidente, c'est de permettre une médecine à deux vitesse de part et d'autre de la frontière linguistique...la flandre remboursant des médicaments que les francophones ne pourront pas se permettre de prendre en charge!!!

Pourquoi régionaliser l'impôt des sociétés et des personnes physiques?  Si ce n'est pour permettre une compétition inter-régionale, où la région la plus riche pourrait asphyxier économiquement celle qui l'est moins!!!

Des conventions collectives de travail régionalisée!!!  Dans quel but d'efficacité???  Si ce n'est de permettre la compétition entre une région riche et une plus pauvre, au profit de la première!!!

Par contre, pas un mot sur la régionalisation des pensions, puisque la pyramide démographique pénalise la Flandre.  Dans ce cas la solidarité reste exigée!!!

Même une confédération exige un minimum "d' affectio communis".  Même en Europe (exemple s'il en est de confédéralisme), il existe une solidarité entre régions plus dévelloppées et celles, plus pauvres.   

Les revendications communautaires que Monsieur Leterme nous transmet, démontrent à quel point celle-ci manque désormais en Belgique!!!

Aujourd'hui, je suis devenu séparatiste!!! 

Ce message a d'abord été posté sur le forum de La Libre.

Commentaires

La volonté d'humiliation est peut-être un peu exagérée et, certainement, indémontrable.
Par contre, la volonté des flamands de plus d'efficacité est effectivement un leurre, essentiellement pour leur électorat. Les volontés sont claires; leur point commun est confédéralisme-on-est-si-bien-chez-nous-et-entre-nous ;-)
Aux francophone de cesser d'accuser les coups. Aux francophones de se préparer à la suite... pour une plus grande efficacité au bénéfice de notre communauté!

Écrit par : orville | 17/08/2007

Humiliation... Cette réaction est essentiellement dûe à la provocation que constitue la volonté de différencier les plaques d'immatriculation famandes et fancophones. Qu'on ne me parle pas de souci d'efficacité ou de bonne gouvernance dans ce cas!!!

Il s'agit sans doute d'un piège de négociation, tiré des meilleurs manuels. Un sujet émotionnel, qui focalise l'attention des médias et dont on espère qu'il provoquera des réactions épidermiques de la part des négociateurs de même nature.

Je tire mon chapeau aux négociateurs, qui ne sont pas tombés dans ce piège grossier et qui ont mis sur la table des revendications légitimes.

Ce qui me semble clair, si nous souhaitons examiner la situation, d'une certaine hauteur: les francophones sont unis et déterminés à ne pas transiger sur la solidarité, quelque soit la forme future de notre état.

Si la volonté flamande, c'est de remettre en cause ce principe, alors il vaut mieux se séparer et il faudra que la partie demanderesse en paye le prix.

Écrit par : Philip Hermann | 18/08/2007

Tu aurais pu parler de l'eau que l'on fournit aux flamands... Ils n'y pensent jamais à ça... les millions de m³ qu'on leurs fournit chaque année

Écrit par : cyrille | 18/08/2007

Qui sera le maillon faible ? Une fois n'est pas coutume, je suis assez d'accord avec notre hôte...

Quand j'ai entendu parler de l'histoire des plaques d'immatriculation, j'ai vraiment cru à un poisson d'avril à retardement !

De toute façon, toutes ces réactions et prises de position inflexibles flamandes actuelles n'ont qu'un seul but : faire en sorte qu'on en arrive des 2 côtés de la barrière linguistique à la conclusion qu'il est impossible que flamands et wallons vivent encore ensemble et qu'on en arrive à une Flandres indépendante, le véritable souhait de nos voisins, on le sait ! Tout cela est à mon sens calculé et prévu de longue date. Et même s’il faut une majorité des 2/3 afin de faire adopter certaines réformes institutionnelles, le scénario catastrophe présenté par la RTBF il y a quelques mois pourrait ne plus être de la fiction plus vite qu’on ne le croit !
Qui aurait le plus à perdre ou à gagner ? Sincèrement, je n’en sais rien mais je doute qu’on puisse continuer longtemps comme ceci.

Ceci dit, ce qui est fou, c’est que le blocage actuelle, UNE FOIS ENCORE, n’est pas le fait d’un mécontentement de la population (la grande majorité du peuple wallon et flamand vit ensemble sans problème) mais bien de la mégalomanie de certains extrémistes flamands qui « inventent » la plupart des problèmes qui n’en sont en fait pas !

La question est à présent de savoir si les francophones vont continuer à faire front pendant longtemps ou si le « maillon faible » va accepter la vision de quelques dictat potentats flamingants plus que flamands…

Écrit par : Le liégeois | 18/08/2007

La Belgique a une valeur ajoutée... à commencer par Bruxelles, qui par son statut de capitale de l'Europe et siège des institutions européennes, attire dans notre pays pas mal d'entreprises désireuses d'y établir leur QG européens.

La richesse créée à Bruxelles, alimente également la Flandre...mais singulièrement appauvri cette ville puisque bon nombre de travailleurs bruxellois sont domiciliés ailleurs et singulièrement en Flandres (puisque nous avons cédé au piège du bilinguisme de combat, que nous impose la flandre).

Si la Flandre veut son indépendance, elle ne doit pas ignorer que ses travailleurs devront être taxés là où ils sont employés et plus où ils sont domiciliés comme c'est le cas habituellement entre pays étrangers. L'assouplissement de l'obligation de bilinguisme, exacerbée par la Flandre, permettrait certainement que bon nombre d'emplois publics actuellement occupés par des flamands, le soit par des Bruxellois. J'aimerais qu'on m'explique en quoi il est utile d'être bilingue pour ramasser les poubelles ou pour entretenir un parc public, par exemple.

Il va de soi que le nom Belgique a de la valeur pour l'étranger, ce n'est pas les participants aux missions économiques flamandes, qui me démentiront. Quand ces missions sont organisées sous pavillon flamand, ces délégations sont reçues par les troisième secrétaire de ville comme Shangai ou Pékin, tandis que les plus hautes autorités se déplacent pour rencontrer le prince Philippe.

L'eau est effectivement une ressource naturelle, qu'il ne faudra pas négliger...actuellement nous la bradons à nos compatriotes flamands...le prix du marché pourrait s'appliquer!!!

De plus, comme je l'ai souvent dit sur ce blog, je ne crois pas que la situation économique wallonne, qui est actuellement des plus préoccupantes, soit irréversible...d'autres régions en Europe ont connu un spectaculaire redressement, nous devons suivre leur exemple. Il n'y a pas de fatalité...et l'exemple slovaque témoigne que rien n'est impossible.

Ce qui est clair: c'est que tout vaudrait mieux qu'un confédéralisme de guerre et de compétition entre régions, où une des régions, grâce à son poids démographique et économique, actionnerait les leviers économique dans son seul intérêt.

Écrit par : Philip Hermann | 19/08/2007

En cas d'indépendance de la Flandres, un Etat fédéral avec le Luxembourg ? Et que pense notre ami Phil de la possibilité suivante ? .... :

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=364931

Écrit par : Le liégeois | 19/08/2007

Si vous êtes attaché à l'unité de la Belgique et opposé au séparatisme, allez signer la pétition trilingue sur www.lapetition.be
Plus elle obtiendra de signatures, plus elle aura des chances d'interpeller les responsables politiques.

Écrit par : Un petit Belge | 24/08/2007

De certaine rumeur flamande, il semblerait que nos voisins souhaitent voir didier Reynders comme premier ministre histoire que définitivement, ce dernier euthanasie économiquement notre wallonie depuis trop longtemps à l'agonie depuis qu'il est ministre des finances.

Didier Reynders, l'Homme de la situation !!!

Écrit par : lynx | 25/08/2007

Quelques névrosés assoifés de pouvoir pour décider de notre avenir... C'est clair qu'avec un comme ça, on court à notre perte ! Mais bon, voilà-t-il pas qu’il est même parvenu à embobiner le palais et il semble en avoir fait sa cantine… :-)))

Depuis quelques semaines, il est bien discret et il semble même avoir mis sa légendaire mauvaise foi crasse, sa condescendance naturelle et ses coups bas un tout petit peu de côté.
L’homme n’a sans doute pas changé et n’est certainement pas devenu plus fréquentable en quelques semaines. La question est dès lors de savoir quel coup fumant il nous prépare…

Il y a quelques temps, je demandais quel serait le maillon faible dans l’orange bleu côté francophone. Je pense qu’on a un début de réponse... Milquet (que les bleus, plus paranos que jamais voient inféodée au PS) est, elle restée ferme sur les questions communautaires alors que les bleus semblent déjà vouloir faire des concessions aux flamands…De là à dire que c’est de ce maillon faible que viendra le « bradage » de la nation Belgique au flamand, il n’y a qu’un pas qui je l’espère ne sera pas franchi n’en déplaise à notre hôte qui s’est ici même déclaré séparatiste …

Ceci dit, cette « crise » est très révélateur de ce cirque dans lequel quelques hommes politiques névrosés et assoifés de pouvoir essayent d’entraîner la Belgique entière. En effet qui dans la population (que ce soit du côté francophone ou du côté wallon) a des problèmes avec l’autre communauté je vous le demande ?!? Qui ? Quelques % de la population peut-être et quelques hommes politiques qui, une fois encore, au mépris de l’avis et de l’envie de la majorité du « petit peuple » risquent de décider pour 10 millions d’autres.

Et qu’on ne vienne pas sortir l’argument selon lequel la population a choisi ces gens pour nous représenter ! Choisir des représentants, ce n’est pas donner un blanc seing à ceux-ci !
D’où, la question du referundum qui fait tellement peur à nos hommes politiques…

Écrit par : Le liégeois | 25/08/2007

Lol Que ceux qui comprennent le Néerlandais aillent lire les journaux flamands, c'est édifiant...S'il n'y a pas de compromis, c'est la fin de la Belgique... Maintenant, il faut que les compromis coûtent aux deux parties, on sait quel est le prix que veulent nous faire payer les flamands pour l'incurie wallonne (ce blog pullule d'exemple, qui mettent en rage les flamands), que pourra-t-on obtenir??? pour le savoir, il faut NEGOCIER!!!

Négocier ne veut pas dire accepter, je rappelle quand même qu'une majorité des deux-tiers est indispensable pour faire passer les réformes du même nom, tous les francophones seront partie prenante à cette négociation. La victoire du MR, renforce la position des wallons, c'est incontestable...

La Belgique a pour moi une valeur ajoutée, tout doit être tenté pour éviter le pire...même si je devais choisir entre un compromis qui remettent en cause la SOLIDARITE et qui nie les droits des francophones de la périphérie sans contre-partie importante...je préférerai et je l'ai dit sur ce blog une séparation!!!

Écrit par : Philip Hermann | 26/08/2007

Négocier ? Oui. Accepter l'inacceptable ? Non ! T'inquiète Phil, le Vlaams, on le comprend au moins aussi bien que toi... Ne nous prenez pas encore une fois pour des demeurés... :-))

Il faut négocier avec les flamands dites-vous ?! Jusque là on n'apprend rien, c'est la logique même ! Et, quoiqu'en pensent certains déjà en campagne pour les prochaines élections régionales, J. Milquet négocie bel et bien et sait très bien qu'elle ne pourra pas obtenir pour les wallons tout ce qu'elle désire, soyez-en sûr.
Mais si négocier, c’est accepter des choses qu’on n’aurait pas accepté a priori et faire des compromis, c’est aussi en refuser d’autres catégoriquement sur des sujets inacceptables !

Je n’ai pas très bien compris en quoi la victoire du MR renforçait la position des wallons mais je suppose juste qu’il s’agissait juste de rappeler une nième cette victoire toute relative du MR aux dernières élections (ca me fait penser aux français qui, après 1998 nous ont cassé les c…. avec leur victoire et ce pendant 4 ans !). Mais à mon avis, les élus MR ont un bonus de dieu chaque fois qu’ils citent les 3-4 mots clés de leur dictionnaire que sont « victoire libérale, changement du centre de gravité, …. » avec une prime spécial quand on ils prononcent le mot « Reynders » bien sûr ! :- ) (l’histoire ne dit pas si ces primes sont déductibles fiscalement mais je suppose qu’ils suffit de « s’arranger » avec ditchééé) : -)

Écrit par : Le liégeois | 26/08/2007

La victoire du MR a ceci de particulier qu'elle prouve aux chantres flamands du "Goed Bestuur", que les francophones ne se satisfont pas des scandales récents. Cette victoire leur prouve qu'ils aspirent eux aussi à une meilleure gouvernance et à la mise en place des mécanismes, qui permettront un redéploiement de notre économie. Même si ces mesures sont moins agréables que toujours plus d'assistanat!!!

Le décès de Barre, ce week-end prouve à quel point la population peut se montrer responsable pour affronter les difficultés, quand on lui explique simplement les efforts qu'il convient d'entreprendre. Churchill n'avait-il pas promis à ses compatriotes que des larmes, de la sueur et du sang (dans le contexte de la seconde guerre mondiale, il est vrai).

Je n'ose imaginer des négociations à la rouge-romaine dans ce contexte communautaire. C'eût été un massacre!!! Elio, obligé de justifier l'incurie de ses mandataires "parvenus", à un Bart De Wever...il y aurait eu 100 000 pélerins à l'Yser et 20 000 drapeaux devant le belvédère!!!

En tout cas, c'est mon sentiment quand je parcoure les blogs et forums des médias flamands!!!

Écrit par : Philip Hermann | 27/08/2007

A l'heure où j'écris ces lignes, plus de 11.000 Belges (Wallons, Bruxellois et Flamands) ont déjà signé en quelques jours la pétition trilingue en faveur de l'unité de la Belgique sur www.lapetition.be
11.000 Belges, c'est beaucoup plus que les personnes présentes au Pélérinage de l'Yser et pourtant on en parle beaucoup moins. Je ne suis pas naïf et suis bien conscient que cette pétition ne changera pas les revendications flamandes. Mais plus elle obtiendra de signatures (notamment de la Flandre), plus elle aura de l'impact. Les séparatistes et rattachistes sont très bien organisés, ce qui n'est pas le cas des pro-Belgique trop souvent silencieux. Vu la grave crise politique que nous traversons, il est important de ne pas rester les bras croisés et de montrer ses convictions en signant cette pétition, en incitant ses proches à le faire également, en donnant son avis sur les nombreux blogs et forums, en mettant le drapeau belge aux fenêtres jusqu'à la fin des négociations, en devenant membre d'associations comme BPlus ou Pro Belgica, en organisant des rassemblements symboliques sur des places de villes, etc. Les idées ne manquent pas...

Écrit par : Un petit Belge | 27/08/2007

dans ce bordel politique que pourra-t-on obtenir???
comme dit phil, pour le savoir il faut NEGOCIER!!!

je suis pas parano, mais quand l'anti démocrate ouvre la bouche à la télé , je send en lui un grand appétit de pouvoir et quelques envie de dictature !

Sa grande soeur aussi donne la même impréssion !

Écrit par : excalibur | 27/08/2007

Il faut savoir raison garder et balayer devant sa porte... :-) Ah oui, j’avais oublié « bonne gouvernance » et « mal wallon » dans le pauvre vocabulaire des bleus ! … :-)

Vous n’osez imaginer des négociations à la rouge-romaine ? On n’en saura jamais rien mon cher ! Donc, il s’agit là d’un jugement hâtif et tout à fait arbitraire de votre part !
Croyez-vous vraiment que c’eut été pire que ce à quoi on assiste actuellement ?? Difficile d’imaginer plus d’incapacité encore à résoudre une petite crise !

Et si les Elio aurait eu difficile d’expliquer l’incurie de ses mandataires parvenus à certains néerlandophones, je vous signale aussi que la plupart des partis flamands ont jugé le rapport de l’informateur Didier Reynders particulièrement « lacunaire » et que c’est peut-être aussi à cause de cette faible base de travail que les choses traînent en longueur ! …

Vous ajoutez : « En tout cas, c'est mon sentiment quand je parcoure les blogs et forums des médias flamands !!! ». Tiens, Phil qui m’en fait parfois le reproche se base à présent lui aussi sur des articles de presse et même sur des avis de blogeurs ?! :-) . Si vous allez dans ce sens là, je peux aussi vous renvoyer moi aussi vers certains journaux qui, ce matin descendent Reynders en flèche, accusé qu’il est d’être prêt à « se prostituer » et à « vendre » la Wallonie de par sa seule soif de pouvoir inassouvie !

Comme quoi, moi aussi je ne peux à mon tour que vous suggérer de savoir raison garder et d’attendre le déroulement des opérations. Le maillon faible n’est peut-être pas celui que vous croyez… :- )

Écrit par : Le liégeois | 27/08/2007

Les commentaires sont fermés.