30/08/2007

L'éclaireur Van Rompuy

Si la négociation d'un gouvernement est si difficile, ce sont d'abord à cause des INTENABLES promesses du candidat Leterme...dont on a trop (volontairement?)  ignoré dans les rédactions francophones, qu'il avait rendu "goed bestuur" synonyme avec "staatshervorming".  Il n'existe heureusement pas de majorité pour réaliser ce programme et certainement pas du côté francophone.  Il est mal pris face à ses électeurs et à ses concurrents politiques, qui risquent bien de le confronter en cours de campagne pour les prochaines régionales de 2009, à ses INTENABLES promesses.

Herman Van Rompuy

Le cartel CD&V/NVA risque également de ne pas tenir face à l'exercice des responsabilités politiques et à l'épreuve de la formation d'un gouvernement.  Est-ce étonnant pour ce parti séparatiste, qui n'a pour tout programme que l'établissement d'une république de Flandres indépendante?  Plus facile à dire qu'à faire d'une part et d'autre part, force est de constater que ce dessein ne correspond encore aujourd'hui qu'à une minorité de la population, aussi bien en Flandres qu'au niveau national.

Le problème de Bruxelles a été mal évalué par les séparatistes flamands.  Installer les institutions de la communauté/région flamande à Bruxelles ne suffira pas à transformer cette ville majoritairement francophone (plus de 85% de la population) en ville flamande, ni d'ailleurs acheter sa flamandisation à coups de subsides...  Sans Bruxelles, la plantureuse richesse de la Flandres risque bien de n'être que très éphémère.  C'est à très juste titre que les négociateurs francophones ont choisi de porter là, le fer des exigences francophones.Mort de rire

Devant l'opposition musclée des francophones, qui en mettant ces vrais enjeux sur la table, ont permis de déjouer la manoeuvre séparatiste des Flamands, obsédés par la montée du Vlaamse Belang et du populisme au Nord, il faut maintenant sauver la face.

De quoi va-t-on sans doute parler dans la suite de la négociation?

  • De BHV, où des solutions équilibrées existent depuis 2005, même si elles ne plairont sans doute pas plus à l'ami Bart (De Wever) de la NVA qu'à son ex-coréligionaire de la Volksunie, Geert Lambert.
  • De réformes, qui mènent à une réelle meilleure gouvernance...où les intérêts de chacun se négocieront de manière équilibrée.  L'exemple de la SNCB est éloquent: si la Flandre veut sortir de la clé de répartition fédérale 60/40 pour financer sur ses fonds propres l'amélioration de ses infrastructures, pourquoi pas???  A condition, que les besoins en financement du rail francophone (RER bruxellois, TGV fret sur la dorsale wallonne, modernisation de la liaison Bruxelles/Luxembourg), soient couverts également.  De ces savants calculs, il pourrait bien sortir que cette clé de répartition n'est pas si défavorable que cela!!! Clin d'oeil
  • Il me semble également que devront être étudiés par ce gouvernement des outils permettant un fédéralisme d'union et de coopération: une circonscription nationale, notamment, qui permettent aux ténors de se présenter aux suffrages de chaque communauté et dès lors, qui aurait un effet centripète bien utile si on voit la façon dont ont été menées les campagnes au Nord du pays.  D'autres réformes nécessitant la majorité des deux tiers pourraient être envisagées à cette occasion, surtout si elles sont utiles à un meilleur fonctionnement de l'état fédéral et si elles ne visent pas son démantèlement comme c'est l'objectif de la NVA.
  • Enfin il me semble qu'il serait temps de s'atteler aux véritables enjeux, qui doivent être relevés par ce gouvernement, à savoir des politiques pour enrayer le chômage (particulièrement du côté francophone), pour redynamiser l'économie et aussi pour faire face aux défis du vieillissement au Nord et de la pauvreté au Sud.

Le choix d'Herman Van Rompuy, qui mise sur la discrétion, pour parvenir à concilier les points de vue...me semble judicieux.  Les scènes de théatre aux grilles de Val Duchesse, ne m'ont jamais semblées propices à instaurer un climat de négociation serein!!!

15:07 Écrit par Philip Hermann dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : orange, bleue, nva, cdh, cd v, van rompuy, mr |  Facebook |

Commentaires

Incroyable !!! Sur bon nombre de points, on pourrait presque croire... que nous sommes des amis, tellement cet article correspond en majeure partie à ma pensée profonde, si ce n'est... le choix du nouvel informateur/explorateur/médiateur (on utilise la terminologie qu'on veut !) : en effet, hormsi son expérience, je ne pense sincèrement pas qu'un Herman Van Rompuy puisse dénouer le maillon communautaire d'un coup de cuiller à pot ! Le duo annoncé dans les médias (Langendries-De Croo) m'aurait semblé 1 000 000 de fois plus judicieux !!!

Écrit par : Michaël HENEN | 01/09/2007

Les commentaires sont fermés.