22/10/2007

Des propositions constructives:

Les récentes propositions de Didier Reynders me remplissent de joie, je les appelaient de mes voeux sur ce blog depuis longtemps et encore à la fin du mois d'août lors de l'entrée en scène de l'éclaireur Van Rompuy.

1.  Une circonscription fédérale:  Constituée par 20 à 50 députés, qui seraient élus par l'ensemble des électeurs belges.  Elle serait un outil fédérateur puissant, qui interdirait les campagnes haineuses vis à vis de l'autre communauté linguistique.  Leterme n'a-t-il pas affirmé que les francophones étaient mentalement incapables d'apprendre le néerlandais?  Laurette ne vient-elle pas d'affirmer que les flamands étaient de la "mérule"?  Ce type de déclaration ne peut avoir lieu que lorsqu'elles sont électoralement indifférentes, lorsqu'on a pas à en répondre devant les électeurs de l'autre communauté.  Ce système est malsain, il laisse le roi, seul garant de la pérennité de la nation et n'existe d'ailleurs dans aucun autre système fédéral...Même la confédération helvétique exige de ceux qui veulent exercer les plus hautes responsabilités de l'état, qu'ils répondent de leurs actes devant la nation toute entière!!!

2.  La possibilité pour la communauté française d'intervenir en territoire flamand, dans la périphérie bruxelloise, pour y subsidier des infrastructures culturelles, des écoles, des bibliothèques.  Cela améliorerait la qualité de vie des francophones qui y habitent, cela aurait un impact concret sur le quotidien des gens.  L'effet annexe, qui n'est pas négligeable en cette période de tensions communautaires, serait de garantir, en cas de scission du pays, que les territoires où ces interventions seraient autorisées, ne pourraient suivant la jurisprudence internationale, faire l'objet d'une annexion automatique par l'une ou l'autre communauté.

3.  Le refinancement de Bruxelles et le financement de travaux d'infrastructure importants et stratégiques pour Bruxelles (grand stade, palais des congrès, etc) qui permettraient de la doter d'outils indispensables à une capitale européenne.  Investir dans Bruxelles, c'est reconnaître son importance pour l'ensemble de la Belgique et c'est également mettre fin à l'injustice représentée par les travailleurs navetteurs, qui domiciliés à l'extérieur, payent donc des impôts ailleurs et ne permettent pas à cette région de disposer des ressources nécessaires à son rayonnement.

Ces propositions institutionnelles ont l'immense avantage de prendre les négociateurs flamands au mot: le séparatisme ne serait, malgré leurs propos de campagne, pas au programme.  En acceptant ces propositions, ils garantiraient la pérennité de la Belgique, il obtiendrait la scission de BHV, si importante symboliquement, et ils auraient une réforme de l'état, qui permettrait une meilleure responsabilisation des politiques, même si ce n'est pas dans le sens que certains auraient souhaité. Cool

En revanche, si tous ces discours lénifiants en période de négociation n'étaient que des mots, destinés à masquer un séparatisme rampant (présent très officiellement avec la présence de la NVA dans ces négociations), alors Leterme rejetera cette proposition mais alors la rupture ne pourra sans doute pas être évitée.

Commentaires

Garantie Je ne vois pas bien en quoi ces 3 propositions, bien que positives à mes yeux, pourraient garantir la pérennité d'un état Belgique qui ne serait pas une coquille vide...

Écrit par : Le fouronnais | 24/10/2007

Et pourtant... Si les ténors politiques doivent pour exercer les fonctions les plus importantes dans ce pays, passer par la sanction des électeurs de l'autre communauté...cela interdira pour de bon l'incessante radicalisation communautaire du monde politique flamand, où sont à l'oeuvre les séparatistes les plus populistes.

Par exemple, Guy Verhofstadt, modéré au plan communautaire et très populaire à Bruxelles, aurait sans doute pu obtenir un score plus important que Leterme, particulièrement impopulaire dans le monde francophone. Le même constat vaut pour Didier Reynders, qui passe de mieux en mieux en Flandres, selon le dernier sondage paru dans la libre.

Réinvestir dans l'état fédéral pourrait redevenir porteur en Flandres... Ce qui n'est plus le cas actuellement.

Écrit par : Philip Hermann | 24/10/2007

Comme vous dites... Cela fait des décennies qu'aucun investissement "sérieux" n'est fait dans l'état fédéral... N'est-ce pas là le fruit d'une non-volonté à peine cachée de beaucoup de nos partenaires du nord? Guy Verhofstadt, tout modéré qu'il est, n'a pas pu ou pas voulu faire ou imposer des solutions sérieuses et durables pour l'état fédéral (manque de majorité assez large?). Ces mêmes électeurs qui, il y a 8 ans lui permettaient de s'asseoir 2 fois de suite au 16, ces mêmes électeurs l'ont plus ou moins renvoyé dans les jupons de sa mère... Il faut regarder les choses en face... Vos propositions sont belles sur papier mais "imbuvables" pour les flamands, je vois très mal la région flamande accepter un financement quelconque d'une culture (au sens large du terme) autre que la culture flamande sur son propre sol... Vous rêvez. La circonscription fédérale? peut-être mais à quel prix?
Vos propositions sont belles mais voyez-vous une majorité de flamands assis à la table des négociations et capables d'avaler cette pillule?
Moi pas.

Écrit par : Le Fouronnais | 25/10/2007

It would certainly be better for the credebility of this site, if you held into account what is acceptable for the Flemish politicians and what not. But, as usual, this is a Frencophone site, so you just like to pretend that there aren't no Flemings at all and that they all rolled over and died, just because you wished it. To remind you: nothing of what you wrote is in any way acceptable for Flanders. Our politicians refuse even to talk about it. :)

DG

Écrit par : Dirk Gonthier | 09/11/2007

Geachte Dirk Wat ik probeer te doen, is een scenario uitvinden waar de belangen van de vlamingen en de franstaligen, kunnen samengesteld worden.

De voorstellen die ik hier vind, zijn door vlamingen ook verdedigd (pavia group, mijnheer Dewael van Open VLD,enzovoort). NVA en Vlaamse Belang niet, maar dat kan me niet schelen, lol.

Écrit par : Philip Hermann | 09/11/2007

Les commentaires sont fermés.