07/11/2007

Yves Leterme n'a pas pu empêcher l'explosion des négociations de l'orange bleue.

Sur ce blog, j'avais prévenu mes lecteurs que la réussite de l'orange bleue dépendrait de la capacité d' Yves Leterme d'imposer un compromis communautaire à ses encombrants partenaires séparatistes: la NV-A et certains membres du CD&V.

Il n'en a pas été capable, nous avons assisté à un vote communauté contre communauté en commission de l'intérieur à la chambre: une première historique.  L'avenir est désormais une bouteille à l'encre, même si je ne donne plus cher des chances d'Yves Leterme de devenir un jour premier ministre. 

Gouvernement d'urgence, orange bleue sans volet communautaire, gouvernement à seul vocation communautaire...ces quelques pistes sont désormais sur la table.  Le moins étrange n'est pas que toutes ces péripéties, ont singulièrement renforcé les chances de Didier Reynders d'accéder aux plus hautes fonctions de ce pays.  Lui, seul, a préservé intacte sa capacité à s'extraire de la mèlée pour forcer un compromis. 

17:21 Écrit par Philip Hermann dans Crise formation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cd v, mr, didier reynders, yves leterme, nva |  Facebook |

Commentaires

orange bleue comment peut on encore s asseoir a la table de negociations avec un tel extremiste que monsieur leterme desolee ayez un peu plus de respect de votre popualtion et de fierte monsieur reynders bien a vous

Écrit par : vanhorick rita | 08/11/2007

Les commentaires sont fermés.