12/12/2007

La nausée...

Voilà ce que je ressens alors que les présidents du cartel CDh/PS opposent leur veto à la possibilité pour un francophone d'accéder, pour la première fois depuis plus de 30 ans, à la plus haute fonction politique de ce pays. 

elio_look

Où est le respect de la démocratie?  Deux gagnants ont émergé du scrutin de ce 10 juin: Yves Leterme, qui a mené à la victoire avec 30 siège le CD&V/N-VA et Didier Reynders, qui a permis au MR de devenir la première formation politique à Bruxelles et en Wallonie.

Le premier a eu la main pendant 6 mois, il a échoué à trois reprises dans ses tentatives de former un gouvernement.  Du moment qu'une réforme de l'état se réalise, ni lui, ni son parti ne semble plus revendiquer la place de premier ministre.  Plutôt que de se ranger derrière la candidature du premier politique wallon, le PS et le CDh préfère briser le front francophone, s'unir dans un tout sauf Reynders et choisir n'importe lequel des flamands plutôt que l'un des leurs.  Même si celui-ci est le plus légitime quant au score électoral en tout cas et qu'il a l'assentiment des partis flamands.  Quelle honte!!!  Quel mépris de l'électeur!!!

Je ne peux m'empêcher de songer au soutien de la présidente CDh à la candidature, désavouée par les électeurs, du président du PS.  Cela ne lui posait pas de problème alors, de voir un wallon revendiquer ce poste.  Son attitude est de plus en plus incompréhensible sauf si nous l'analysons comme une décision de sa part de faire du CDh, une simple annexe du PS.  Seul un pacte secret la liant à ce parti, permettrait d'expliquer ses innombrables atermoiements et revirements.  Car aujourd'hui, plus rien ne semble compter si ce n'est la participation du PS à un futur gouvernement: plus personne ne parle de contenu ou de la teneur des réformes.  Quel dommage de ne pas avoir informé son électorat de l'existence d'un tel pacte avant les élections!!!  Je ne doute pas que la défaite subie par le PS, eut également été la sienne.   Qu'elle se méfie toutefois de cette nouvelle alliance, le MR a l'expérience de ce que vaut la parole de Monsieur Elio Di Rupo.

Ce qui est sûr, c'est que si le front des francophones se résume à "tout sauf Reynders"... je soutiens sans équivoque la position de ce dernier de préférer alors l'opposition.  Qu'ils se débrouillent alors, seuls, pour négocier cette réforme de l'état.  Ces deux partis nous ont habitué à beaucoup de turpitudes et de renoncements dans leur quète effrénée de postes et de pouvoir, particulièrement lorsqu'il s'agissait de réformes institutionnelles.  De surcroit, ils sont aujourd'hui très affaiblis l'un par sa défaite électorale historique, l'autre par son attitude pendant la négociation.  Ils feront de Didier Reynders, un martyr.  Ils braderont les intérêts francophones sur cet autel et nous verrons le résultat lors du prochain scrutin.  

Commentaires

le front francophone se résume à "TOUS sauf Reynders" c'est lui même qui se désolidarise du groupe. Il est prêt à tout pour gouverner même à vendre les régions...

Écrit par : sbock | 12/12/2007

Vous avez toujours la possibilité de vous rallier au PS si vous êtes mécontent de votre Didier Reynders, il a eu plusieurs occasion de prendre la main, c'est qu'il n'en est pas digne et capable.
1/ ne jamais pendre la peau de l'ours
2/ quand on creuse un trou on finit par y tomber soi-même
3/ à vous maintenant de savourer votre défaite après tout votre lynchage médiatique du PS-justice rendue.
Allez un peu de modestie!

Écrit par : marcel | 12/12/2007

Au risque de te déplaire, quand j'ai lu et écouté la presse francophone ce matin, ce que j'en ai retenu c'est que les journalistes impute la faute à Reynders (c'est Reynders qui a fissuré le front francophone dixit La Libre et Le Soir) en diabolisant à tout crin d'abord le PS puis le cdH (on attend d'ailleurs avec impatience ses attaques contre Ecolo)

Mais peut-être que toute la presse s'est liguée contre Reynders... On ne sait jamais

Écrit par : Alex | 12/12/2007

LOL Rien n'est fini...croyez moi, sans le MR pas de "staatshervorming" et un martyr aux élections, cela promet un raz de marée, LOL.

En tout cas cela a permis à de nouveaux participants de participer...bienvenue!!!

Écrit par : Philip Hermann | 12/12/2007

Anauzin, Anzemet, Kytril, Navoban, Antireyndersan, retromichel, ... ...vous avez là le choix pour soigner votre nausée...:-)

« Sbock » a tout à fait raison ! Je pense que Reynders risque fort de récolter ce qu'il a semé !... Tout simplement ! (mais c’est vrai que notre Phil ne comprend même pas ce que cela veut dire puisqu’il ne voit pas où Reynders aurait pu exagérer…)

Son plan de bataille qui consistait à discréditer par les attaques personnelles les plus abjectes (à vous donner… la nausée…. !) tout ce qui n’était pas bleu pouvait fonctionner tant qu’il avait toutes cartes en main pour former une orange bleue. A partir du moment où, comme d’autres, il s’est montré totalement incapable de former un gouvernement, les cartes lui ont échappé des mains et elles pourraient bien passer dans les mains de partis dont certains ont clairement perdu les élections certes mais qui eux savent jouer et qui surtout ne sont pas en permanence entrain de manipuler les cartes afin d’obtenir le gain de jeu…
Ce gars sans foi ni loi, véritable danger pour la démocratie et les valeurs éthiques était prêt à vendre la Wallonie aux flamands pour régner coûte que coûte.

Et si le MR est finalement dans l’opposition, espérons que cela aura enfin pour effet d’apprendre à ses principaux représentants la modestie, la tolérance, l’écoute, l’ouverture d’esprit et la loyauté. Mais j’ai franchement des doutes… :-)

Écrit par : Le liégeois | 12/12/2007

Piètres francophones Philip,
je te rejoins globalement dans ton analyse et ai relayé ton post sur :http://grand-barnum.blogspot.com/2007/12/quelle-honte-quel-mpris-de-llecteur.html

Écrit par : himself | 12/12/2007

Merci... de diffuser ce qui n'est que mon avis sur base des infos parues dans la presse...

;-)

Écrit par : Philip Hermann | 12/12/2007

Brader... ... les intérêts francophones ? Allons donc, qui a accepté de répondre " oui " à toutes les questions du (dé-)formateur Leterme ?

Monsieur Phil Hermann, votre particratie bleue et partiphobie rouge-romaine vous offense : vous valez bien mieux que ces commentaires à quatre sous.

Si les quatre partis démocratiques francophones s'unissent le temps de la réforme de l'Etat (nécessaire, je l'admets aussi ; pourvu qu'elle soit efficace...), les intérêts des Francophones ne seront point bradés : le peuple francophone se pose juste la question du pourquoi du refus de Monsieur Reynders de ne pas traiter avec les autres.

Moi, j'ai ma petite interprétation : pas de 16, rue de la Loi et peut-être plus du 12 non plus ; plus d'Orange bleue qui était pourtant le nouveau-(mort-)né du 10 juin, accouché par le Président du MR lui-même ; plus d'apanage ou de monopole de défense des Francophones pour le parti bleu etc.

C'est vrai que ça fait beaucoup...

Écrit par : Michaël HENEN | 13/12/2007

C'est surtout un déni de démocratie... Il était inoffensif de répondre oui à ces trois questions, la démonstration est faite... Il ne s'agissait que d'un artifice pour permettre un retour du PS: pourquoi faire??? Empêcher la mise en place d'une orange bleue avec un programme pour les gens forts! Comment en niant les résultats électoraux, ce ne sera pas!!! C'est un déni flagrant de démocratie.

Écrit par : Philip Hermann | 13/12/2007

Les commentaires sont fermés.