18/12/2007

Le piège de l'union des francophones...

Une position, qui permettrait de sortir à mon avis de la crise posée par cette formation gouvernementale, serait que le PS reprenne à son compte les accords orange bleue à peu près équilibrés entre préoccupations sociales et nécessité de favoriser la reprise des activités économiques. Depuis l’échec de Leterme, Elio Di Rupo ne semblait pas tarir d’éloges sur le travail de Joëlle Milquet au cours de cette formation!!!  Elle a effectivement défendu seule, des positions exclusivement de gauche. L’orange bleue est une configuration de centre-droit. Le PS, disposant de plus de sièges que le CDh, il serait sans doute possible de renégocier certains points dans les accords orange bleus dans un sens plus social encore. L’entrée du PS dans le gouvernement fédéral pourrait alors avoir un certain sens.

En exigeant “l’union nationale” de tous les francophones, ce qui peut être un objectif louable pour ce qui concerne la négociation institutionnelle, Elio Di Rupo condamne surtout ce gouvernement de transition à l’immobilisme dans les matières socio-économiques. Ce que certains observateurs expérimentés ont appelé un gouvernement pour ne rien faire alors qu’il est évident que notre pays a besoin d’un gouvernement pour gouverner et donc prendre des décisions dans les matières socio-économiques.

Que cela plaise ou non, le curseur politique au lendemain des élections, a clairement été placé par les électeurs vers des solutions plus à droite certainement au nord du pays, même si je récuse cette dichotomie depuis que plus personne de sérieux ne défend aujourd’hui des solutions de gauche dans les matières économiques (planification de l’économie ou nationalisation des moyens de production, par exemple).

Ce qui est certain, c’est que le CD&V est largement plus à droite que le CDh, où le MOC a désormais une influence déterminante et que la gauche en Flandres ne peut former une majorité.  En voulant imposer une politique de gauche au niveau fédéral, il me semble que le PS prend le risque de creuser encore plus le fossé qui sépare le Nord du Sud du pays. Cette victoire ne pourra être que très éphémère parce qu’elle renforcera surtout les positions séparatistes des partis du nord, qui font de cette différence de sensibilité politique entre les flamands et les francophones un argument de poids dans leurs revendications vers plus d’autonomie. D’autant que ceci se fait en dépit du résultat électoral tant au sud qu’au nord.

Je crois qu’il s’agit d’un jeu dangereux, qui ne peut que radicaliser l’opinion publique flamande. Il me semble par ailleurs incompréhensible que le CDh accepte ce baiser de la mort. L’expérience du pôle des gauches entre écolos et socialistes, a profité pourtant uniquement aux socialistes. Les électeurs préfèrent toujours l’original à la copie. Il me semble à peu près certain que le CDh ne profite que momentanément et à tort d’ailleurs, car il n’y avait pas de raison de ne pas répondre oui aux trois questions posées par Yves Leterme, d’une certaine aura médiatique dans les sondages pour avoir résisté à la Flandres. Un peu comme le public d’un match de tennis prend parti pour le perdant durant un match, souvent dans l’espoir de voir celui-ci se prolonger. A plus long terme, on ne se souvient évidemment que du gagnant. LOL

Pourtant, des compromis ne seront possibles pour la réforme de l’état qui se profile que si les francophones acceptent de négocier et que le blocage sera total et dangereux pour l’avenir du pays en cas de maintien de cette stratégie du “non”.

11:53 Écrit par Philip Hermann dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : didier reynders, elio di rupo, mr, ps, cdh |  Facebook |

Commentaires

A qui est ce la faute, si le CDH n'a plus d'aile droite.

Écrit par : Neuville Robert | 18/12/2007

Victoire.... Nous avons enfin, un gouvernement et ce, grâce à la bonne volonté du MR, n'empêche que nous nous sentons privé de notre grande victoire, mais...., ma parole je me mets à penser comme Philou, il est vraiment très contagieux, attention les copains quand vous allez sur son blog.
Mais, cessons de faire de l'humour, car j'admire quand même Philip pour ses convictions et son hospitalité, malgré qu'il en voit parfois des vertes et des pas mûres.
Au fond c'est un ecxellent rédacteur en chef, magnifiquement secondé par un certain Liégeois, je ne suis par ailleurs pas loin de penser que leurs homériques disputes, ne sont qu'une vaste mise en scène pour attirer les internautes d'ou qu'ils viennent même de Bruxelles, mais je suis sur que je me trompe en pensant cela.
En tous les cas encore bravo pour ton blog qui alterne si bien les moments de convivialités, d'humour et de sérieux.
Dommage que nos hommes politique ne continuent pas leurs pitreries, tout en étant certain, que dans 3 mois, ils nous repasserons les mêmes plats, afin que l'on puisse de nouveaux s'amuser.
Salut,

Écrit par : Neuville Robert | 19/12/2007

Cela fait si longtemps... que nous "débattons" avec le liégeois, que même si nous ne nous connaissons pas en vrai, nous en savons assez l'un sur l'autre pour savoir ce qui énerve, ce qui n'est pas supportable etc...

Merci en tout cas pour vos commentaires mesurés et constructifs...

Pour ce qui est de l'aile droite du CDh, il semblerait qu'elle ait voulu se reconstituer au sein du MR, d'abord avec le départ de Gérard Deprez, suivi par la suite par Richard Fourneaux... Apparement, il n'était pas satisfait du sort qui leur était réservé dans le nouveau CDh...dont acte.

Ne serait-ce pas la faute de sa toute puissante présidente, qui semble aussi autoritaire qu'elle a le sourire enjôleur. Comme le lui rappelait Yves Leterme récemment, le CD&V a choisi d'effectuer un virage à droite, ces 10 dernières années: il est à 30% des votes, le CDh a effectué un virage en sens contraire, il est à 15%.

Les ultimes rebondissements de cette formation ont en tout cas prouvé que désormais ce parti ne conçoit plus d'existence politique qu'au côté de son "tout-puissant" partenaire PS. Est-ce cela le centrisme revendiqué par sa présidente durant la campagne électorale, les électeurs jugeront. Je suis pour ma part convaincu qu' Elio vient de donner le baiser de la mort à Madame Milquet et que cela se traduira lors des prochains scrutins.

Écrit par : Philip Hermann | 19/12/2007

Maintenant il faut bosser !!! :-) Pour ce qui est de l'issue heureuse de cette crise politique, je ne vais pas m'attarder des heures en commentaires narquois sur les trahisons des uns, les commentaires ôdieux des autres, etc… car c'est seulement à partir de maintenant qu'on va pouvoir juger des actes pour le citoyens et plus des vains débats de politique politicienne qui ressemblaient plus à des disputes de cour de récréation. Il est clair que l’image de la classe politique en a pris un fameux coup !

Je suis juste étonné et amusé par trois choses :

- le MR qui avait fini par ne plus vouloir de personne comme partenaire(en tout cas un mais pas l’autre puis l’autre mais pas l’un….) à … enfin … dit « oui » à un partenaire et même deux (mais c’est byzance ! :-))
- Toujours le MR à qui il était insupportable d’imaginer une coalition avec le PS (Phil nous disait même ici que cette idée était « morte-née ») s’y est quand même résolu ! Et que je sache, on ne les a pas obligé ! Mais on pourra toujours dire qu’il n’y a que les sots qui ne changent pas d’avis.
- Le VLD et le PS, les deux grands perdants des dernières élections reviennent en force et se sont même finalement avérés quasi incontournables afin de former un gouvernement. Comme quoi dans ce pays tout est possible ! Tout ! :-)

Je suis évidement déçu de ne pas voir Ecolo arriver au pouvoir mais dans un tel imbroglio sans doute sont-ils mieux à l’affut dans l’opposition…

Il reste juste à espérer maintenant que ces partenaires (parfois contre nature) vont réellement bosser et ne pas se tirer dans les pattes l’un l’autre et ne pas sans cesse se balancer des « scuds » irrespectueux via la presse… Je vais essayer de rester positif à ce sujet mais j’ai quand même quelques doutes…. :-))

En tout cas, personnellement je suis vraiment très impatient de voir ces gens bosser réellement et ne pas attendre les prochaines élections en végétant ! :-)

A+ messieurs

Écrit par : Le liégeois | 19/12/2007

L'autoritarisme de Mme Milquet ???? Je pense que tu a compris, que je suis redevenu un centriste de droite, mais avec sur certain sujets une sensibilité de gauche.
D'autre part il serait sans doute néfaste qu'il y ai éternellement aux régions ou à la comnauté française des gouvernements de gauche.
C'est pouquoi, il serait grand temps pour le MR de ne plus diabolisé Madame Milquet, sans quoi je crains que vous ne soyez pour longtemps encore rejeté dans l'opposition, surtout en Wallonie, car tôt ou tard les socialistes récupéreront une partie de leur électorat.
Quand à l'intrangigeance de Mme Milquet, cette affirmation m'étonne quand même beaucoup, vu la forte personnalité de certaines des personnes qu'elle a choisi dans son équipe, de même que la réaction positive qu'elle a eu cette nuit, prouve tous le contraire, surtout qu'elle était elle même contre une entrée dans un gouvernement intermédiaire( probablement par soucis électoral) mais je sais que ce sont, ses propres amis humanistes qui lui ont fait changer d'avis.
J'espère néanmoins qu'avec le temps, une aile droite se reforme le plus rapidement que possible au CDH mais sutout sans l'homme au noeud papillon de la haute meuse qui traîne derière lui de fameuses casseroles qu'elle soient vrais ou fausses, mais il n"y a jamais de fumée sans feu.

Écrit par : Neuville Robert | 19/12/2007

Juste une manoeuvre politique sans importance ... Robert,

Même si je ne suis pas un fan du personnage, ce n'est pas l'homme au noeud papillon qui traîne de fameuses casseroles mais bien certaines personnes de son parti ! La nuance est énorme ! Attention de ne pas faire l'amalgame ! :-)

Et dire qu'il n'y pas "jamais de fumée sans feu" est également un dangereux raccourci qui risque aussi d'être critiqué autant par Phil que par moi... :-)) … J’ai régulièrement ici relaté les casseroles que traîne le MR et ce n’est pas pour autant pour cela que je considère le MR dans son ensemble comme un parti condamnable et cela même si je ne partage pas du tout son idéologie et ses pratiques. Dans tous les partis, il y a des gens honnêtes et des gens peu respectables.

Pour ce qui est de la diabolisation de Joelle Milquet, vous savez, c’est juste une manœuvre politique d’un mauvais goût qui arrange bien certains mais rien de plus. Certes elle a eu des positions très fortes et radicales mais c’était juste dans le cadre de la défense des intérêts des francophones qu’elle, elle a jugé utile de défendre jusqu’au bout. Et il faut croire que son attitude a été très appréciée par les seules juges (les électeurs) puisque dans le dernier sondage « Le Soir-RTBF », elle est le personnage politique qui progresse le + surtout à Bruxelles, là où la défense des francophones est un enjeu primordial…

Écrit par : Le liégeois | 19/12/2007

Lhomme au papillon de la haute meuse Ok je retire" le jamais de fumée sans feu" vite avant que Philip ne me fasse lui même la leçon.
Chuut..., j'espère qu'il ne verrait rien.

Écrit par : Neuville Robert | 19/12/2007

Y a des papillons dans la Haute Meuse ? :-)) T'inquiète Robert ! Mais ne compte pas sur une distraction de Phil. Il est comme moi : il voit tout ! :-)

Écrit par : Le liégeois | 19/12/2007

Ben là, effectivement difficile de faire semblant de ne pas avoir vu. On a d'abord reproché à Richard Fourneau, sa situation fiscale...il s'est défendu de manière pour moi assez convaincante en exposant publiquement l'ensemble des documents concernant sa situation fiscale à la maison communale. Ensuite, on a beaucoup parlé de malversation dans la passation de marché public...il m'a l'air, même si je ne suis pas informé du fond des dossiers, d'avoir des éléments de défense crédibles. Le doute doit toujours, nous le savons tous ;-), toujours profiter à l'accusé.

En tout cas les dinantais lui ont massivement renouvelé leur confiance... Il est cependant évident qu'il est difficile de parler aujourd'hui d'un effet Fourneau lors de ces dernières élections législatives. Sans doute que tous ces tracas, ne sont pas étrangers au peu de visibilité de celui-ci sur d'autres sujets que sa propre situation judiciaire. Nous aurons sans doute un jour le dernier mot sur tout ceci...

A titre personnel, j'espère sincèrement que le MCC deviendra un jour un courant fort au sein du mouvement réformateur (même si j'appatiens quant à moi à la tendance libérale), ce n'est pas encore le cas actuellement, même si le MCC compte en son sein des mandataires de qualité.

Écrit par : Philip Hermann | 19/12/2007

Grosse confusion ! Là, je pense Phil qu'il y a eu confusion. Peut-être de ma faute j'en conviens totalement !.
En effet, quand Robert parlait de l'homme au noeud papillon de la haute meuse, je n'ai même pas pensé à Richard Fourneaux dont je ne sais où en sont ses "ennuis fisaux" ou d'éventuelles malversations. Non, en fait quand Robert parlait de l'homme au papillon, je pensais bien évidement automatiquement à Elio Di Rupo qui, jusqu'à preuve du contraire n'a été impliqué dans rien à titre personnel. Et c'est pour cela bien évidement que je demandais à Robert de ne pas faire l'amalgame entre une ou l'autre personne et un parti en entier.

Pour ce qui est du MCC, je ne peux affirmer avec certitude que vous vous différencier de votre hiérarchie politique en disant que vous souhaiter que le MCC devienne un courant fort au sein du MR. Mais d’après ce que qu’on m’en dit, votre chef de fil aurait une véritable dent contre le MCC pour qui il n’aurait pas la moindre considération si ce n’est « protocolaire »…(particulièrement vis-à-vis du MCC liégeois)…
Pouvez-vous nous en dire plus ? …

Écrit par : Le liégeois | 20/12/2007

Le MCC... Ben, à vrai dire le MCC liégeois n'a pas encore prouvé grand-chose et sa stratégie est très peu lisible ou plutôt trop. Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire à son président liégeois, il me semble que celui-ci a inversé les priorités en essayant de recruter des membres sans d'abord avoir rédigé un programme. Je crois que ce parti devrait publier un manifeste, où seraient énumérés les thématiques qu'ils jugent prioritaires, les solutions qui leur semblent les plus appropriées et puis seulement chercher à y faire adhérer des membres en provenance prioritairement de l'extérieur du Mouvement Réformateur.

En procédant dans cet ordre, la valeur ajoutée de ce courant au sein du Mouvement Réformateur apparaitrait clairement. En inversant la méthode comme actuellement et en recrutant surtout à l'intérieur du MR, il risque surtout d'être perçu comme un regroupement des "aigris" et "déçus" du MR.

A titre personnel, je suis trop attaché notamment sur les questions éthiques à la philosophie libérale pour être intéressé par ce courant à vocation plutôt "chrétienne". Je suis également un farouche partisan de la laïcité de l'état, qui pour moi est la condition de possibilité d'une société multi-culturelle, même si je suis aussi respectueux des croyances de chacun.

Bref, je crois que même si ce mouvement a du potentiel pour élargir la base électorale du MR à des personnes, qui restent effrayées par la laïcité historiquement liée au parti libéral. Sur les questions éthiques, le mouvement réformateur laisse toute liberté à ses mandataires de se prononcer en conscience. Cela me convient parfaitement.

Cet élargissement est particulièrement nécessaire, maintenant que cette négociation gouvernementale a révélé l'existence d'un véritable cartel entre le CDh et le PS, ce qui avait toujours été masqué par le positionnement "centriste", proclamé jusqu'ici par le CDh. Je suis convaincu de l'existence d'un réservoir sinon de mandataires au moins d'électeurs que le MCC pourrait encore séduire en provenance du CDh, si celui-ci pouvait affirmer son existence en tant que courant de pensée à part entière au MR. Tactiquement, cela est essentiel s'il veut devenir une alternative crédible au cartel révélé PS/CDh.

Mais ce n'est que mon avis et je ne consulte pas d'oracle avant de prendre la parole sur mon blog.

Écrit par : Philip Hermann | 20/12/2007

Concernant le MCC vous les avez acceuilis, vous les avez eus, maintenant, surtout gardez les pour vous.
Concernant l'homme au noeud papillon, à ce que je sache, Elio n'habite pas la haute Meuse, mais bien à Mons.
Quand je dit du mal, de qu'elqu'un je préfère taire son nom.
Je sais, vous allez sans doute me répondre que c'est un peu un résonement Hypocrite, mais désolé, c'est comme cela que je fonctionne, quand je n'aime pas quelq'un.

Écrit par : Neuville Robert | 20/12/2007

Concernant la Haute Meuse.. :-) La confusion m'est imputable Robert !

Elio Di Rupo n'habite pas la Haute Meuse en effet... D'autant plus que c'est.... la "haine" (le cours d'eau bien sûr !) qui coule à Mons ! :-))

Écrit par : Le liégeois | 20/12/2007

Les commentaires sont fermés.