05/09/2008

Le séparatisme...à l'usure!!!

Voici quelques semaines que je n'avais plus rédigé d'articles pour ce blog, comme beaucoup de Belges j'étais las...Las de répéter sans cesse la même chose, las de cette absence de négociation, las de ce premier ministre et surtout las de ce cartel CD&V/N-VA.

J'ai pris au mois d'août, quelques vacances à la montagne puis dans le sud de la France...dont je suis rentré reposé et en pleine forme.  Il est temps aujourd'hui de me remettre à ce blog, même si rien de véritablement neuf ne semble s'être produit durant cette longue absence.

bartdewevergloups300

Avant ces quelques semaines de vacances, je n'avais pas pris la peine de commenter un énième ultimatum du cartel CD&V/N-VA...tellement la proposition me semblait grotesque après plus d'un an de crise, elle est aujourd'hui portée par le Ministre président Flamand et probable successeur de Leterme (étrangement absent de cette rentrée politique), Kris Peters.

Cette approche a au moins un mérite par rapport aux démarches initiées par Yves Leterme, c'est qu'elle délimite précisément le périmètre de négociation autorisé par la N-VA, qui dicte maintenant de manière claire l'agenda  de son partenaire CD&V.  Cet agenda est et a toujours été celui de la séparation de notre pays, car il ne saurait manifestement plus être question de négociation pour plus de « goed bestuur » ou de réformes institutionnelles voire de confédéralisme!  Tous les sujets, qui devraient précisément faire l'objet  de cette négociation (BHV, statut et limite de Bruxelles, etc.) sont désormais décidés par le seul cartel et simplement posés comme préalables à toute ouverture de discussion.

Tout ceci a désormais un côté dérisoire, surréaliste.  C'est évidemment l'unique objectif de la N-VA, qui est depuis l'origine et très ouvertement un parti séparatiste.  Il apparaît aujourd'hui que le premier parti de Flandre (CD&V) ne peut plus ne pas l'être, malgré les dénégations, sans doute de façade, de sa nouvelle présidente et de quelques ténors aujourd'hui discrédités...qui n'ont peut-être pas encore compris la nature du piège qui est en train de se refermer.  La seule négociation que la N-VA semble pouvoir tolérer, c'est celle qu'il mène avec son partenaire de cartel CD&V pour le forcer à devenir séparatiste.

Réussir ce tour de force alors qu'une étude de la KUL prétend que seul 10% de la population flamande est véritablement séparatiste et que ce nombre ne connaît pas d’évolution, est un exploit.  En refusant de négocier pendant de longs mois, certains francophones ont contribué au succès de la manœuvre -sans doute malgré eux et pour des raisons probablement peu avouables et totalement étrangères à ce débat- mais dans les faits, cela n'a plus que peu d'importance. :-)

Dans ce contexte et sauf improbable revirement de situation, il me semble évidemment impossible d'éviter aujourd'hui un retour aux urnes...  Dans une démocratie, le dernier mot revient toujours au peuple...  Il ne s'agit plus aujourd'hui que de trouver l'occasion, tenter de désigner un coupable et se représenter devant les électeurs pour exiger un mandat clair afin de réaliser cette séparation ou pas.

A tous ceux qui ne souhaitent pas en arriver là, de se mobiliser pour faire entendre leurs voix.  A tous les experts, témoins, médias de prendre leurs responsabilités afin d'expliquer les difficultés, les risques et le peu d'intérêt d'une telle séparation ou pas.  Ce blog continuera plus que jamais à prendre sa part.  ;-) Enfin à tous les politiques de mener campagne, non pas seulement pour être élu voire pour réaliser un programme socio-économique mais également par rapport à cette question !!!

 

Commentaires

Oui, j'essaye de défendre sur les forums du soir et de la Libre le non sens du séparatisme, conféralisme ( qui revient au même puisqu'il s'agit d'états indépendants, ressemblant curieusement à l'Europe) et surtout la position des zozos, partisans de la France, mais c'est tout juste si je ne me fait pas traiter de collabo, heureusement que j'ai le dos solide et la réplique facile face aux arguments ridicules de la solution avec la France qui ne tient pas la route, je termine souvent par la phrase qu'il ferait mieux d'aller y habiter et bon débarrras.

Écrit par : Neuville Robert | 13/09/2008

Le rattachement à la France n'est certainement pas à l'ordre du jour en Belgique mais ne méprisons pas cette option... Si notre pays devait se séparer, l'option d'un rattachement de la Wallonie à ce pays...DEVRA être envisagée.

PS: vous me semblez prendre beaucoup de goût à la pratique des blogs et des forums!!! Tant mieux, quel dommage que vous croyez utile de défendre un cdH de centre-droit, qui n'existe que dans les rêves de quelques-uns de moins en moins qui ne veulent pas contre vents et marées que le cdH n'a RIEN mais vraiment plus rien d'un parti centriste!!! Il est même souvent plus à gauche que le PS, voir l'activisme de sa présidente pour les actions des sans-papiers!!!

Écrit par : Philip Hermann | 15/09/2008

Les commentaires sont fermés.