16/09/2008

Les sondages (suite)

On leur fait presque dire ce qu’on veut aux sondages. Ils peuvent tout au plus indiquer une tendance de l’opinion, lorsqu’ils sont réalisés à intervalles réguliers, dans les mêmes conditions et avec les mêmes méthodes. Il est de plus en plus évident que celui publié ce lundi par “Le Soir/RTBF” ne répond à aucun de ces critères et a été manipulé.

Aujourd’hui, la marche arrière est d’ailleurs engagée par « Le Soir » dans son édition de ce matin mais en page 4 ou : on apprend que tout compte fait…le MR ne serait pas en recul mais en progression à Bruxelles (les pourcentages indiqués faisait curieusement abstraction du vote flamand à Bruxelles)!!! Tandis que le PS serait le seul perdant à plus de 7%!!!

En Wallonie, on compare les résultats du “sondage” avec les résulats électoraux de juin 2007, d’où la perte, alors que le MR est bien en progression par rapport aux résultats des élections régionales de 2004. C’est évidemment ces résultats là qui seront pris en compte pour déterminer les gagnants et les perdant des élections prochaines. A cette aune, le PS serait à nouveau le plus gros perdant à environs - 8% par rapport à ses résultats de 2004 et le MR serait en légère mais vraie progression!!!

Enfin il est quand même assez surprenant que les résultats de ce sondage ne soit pas comparé avec les autres sondages “Dedicated Research” commandés par “Le Soir/RTBF” avant les législatives de 2007…dans ceux-ci, le PS se maintenait et gagnait même les élections en restant le premier parti francophone et le MR stagnait par rapport aux élections de 2004…il n’en a bien sûr rien été!!!

Évidemment comparer le sondage pré-élection 2007 avec celui d’hier aurait permis de montrer un MR en progrès. Une tendance claire qu’on a préféré masquer en ne permettant la comparaison qu’avec des résultats électoraux, qui ne sont pas une projection à partir d’un échantillonnage plus ou moins représentatif de la population, mais l’expression du vote de la population!!! Dans le cas de Dedicated Research, cet échantillonnage est sans doute trompeur (sauf si on tient compte d’une marge d’erreur de 5 % mais qui le fait??? à part vous, bien sûr!!!) puisqu’il n’avait pas anticipé le renversement du centre de gravité politique de 2007.

Après avoir torturé les chiffres, il suffit à un éditorialiste particulièrement anti-Reynders de placarder un titre particulièrement racoleur: Le MR s’écrase!!!  Et on construit une “réalité” qui permet à certains, notamment à l’intérieur même du MR, de réclamer la tête de son président, accusé de surcroît de tous les maux!!! Ca me fait presque rire!!!  Surtout qu’il est seul candidat à sa succession !!!  ;-)

Moi je préfère me souvenir que Didier Reynders a mené le MR à la victoire en 2007(ce qu’aucun sondage et/ou expert-politologue n’avait prévu) et je suis convaincu (à la condition c’est vrai que le MR reste uni) qu’il permettra également de savourer une victoire méritée en 2009!!!

Commentaires

Erreur dans le sondage dedicated
Erreur dans l’interprétation du sondage
Dedicated Research – Le Soir – RTBF
15 septembre 2008

A la suite du sondage paru ce jour dans le journal Le Soir - RTBF et réalisé par Dedicated Research le Centre d’Etudes Jean Gol relève, en ce qui concerne Bruxelles, une présentation erronée des résultats du sondage. Sous l’intitulé « le MR s’écrase et le PS est malade », on peut notamment lire : « À Bruxelles, le MR, en recul tant par rapport aux élections fédérales (-2,8 %) que régionales (- 3,29 %) repasse devant le PS ».

Selon Emmanuel De Bock, expert au Centre d’études Jean Gol, une erreur a été commise par Dedicated Research et n’a pas été relevée par le Journal Le Soir, ni par la RTBF.

Explication. Le sondage actuel porte sur l’ensemble de la circonscription des 19 communes. Selon le Soir, le MR y recueillerait aujourd’hui 29,20 % de suffrages alors qu’il y réalisait 32,50 % en 2004. Donc, il baisse. La réalité est que, en 2004, dans la même circonscription, le MR obtenait 28,02 % des voix. Il n’est donc pas en baisse, mais en hausse. L’erreur du sondeur et du journal est d’avoir comparé des pommes et des poires en se référant, pour 2004, non aux 2 collèges électoraux (donc francophone et néerlandophone) couvrant les 19 communes, mais au seul collège électoral francophone dans lequel, bien entendu, tous les partis francophones ont des pourcentages plus élevés.

Conclusion : La vérité est que le MR fait partie des partis qui gagnent des électeurs à Bruxelles aux côtés d’Ecolo et du CDH. Les deux grands perdants sont le PS et le FN. Au lieu d’un recul annoncé par le Soir - RTBF et Dedicated Research, il s’agit bel et bien d’une progression de plus de 1,2%.

MR PS CDH ECOLO FN Autres
2004 Résultats non manipulés 28,02% 28,75% 12,14% 8,35% 4,67% 4,29%
Sondage Dedicated sept 2008 29,20% 22,60% 14,30% 14,10% 3,60% 3,00%
Diff sondage avec 2004 +1,18% -6,15% 2,16% 5,75% -1,07% -1,29%

Dans la configuration d’un tel sondage, le FN n’aurait plus de représentant, n’atteignant pas le seuil électoral. Le MR serait de loin le premier parti du Parlement Bruxellois avec 26 députés (+1), devançant le PS qui n’obtiendrait plus que 20 députés (-6) tandis que le CDH obtiendrait 13 députés (+3). Enfin, ECOLO obtiendrait 13 députés, soit 6 de mieux qu’en 2004. Le seul parti se trouvant dans toutes les bipartites disposant de la majorité dans le groupe linguistique
francophone est le MR qui pourrait s’allier au choix avec le CDH, ECOLO ou le PS.




Côté néerlandophone, le VLAAMS BELANG obtiendrait 6 députés (statu quo), devant le CD&V-NVA et ses 4 députés (+1). Suivraient le VLD avec 3 députés (-1), le SP.A-VLPRO et ses 2 députés (-1), GROEN qui conserverait son député (statu quo) et Lijst Dedecker qui obtiendrait de justesse son premier député bruxellois (+1). On le voit, un blocage des institutions n’est pas totalement exclu si Dedecker et Vlaams Belang se renforcent d’ici les prochaines élections.

A noter que si le FN obtient 4 %, il enverrait 3 députés au Parlement Régional Bruxellois. Le MR obtiendrait 25 sièges, le PS 20 sièges, Ecolo et le CDH chacun 12 sièges. A nouveau, le seul parti se trouvant dans toutes les bipartites disposant de la majorité du groupe linguistique francophone est le MR qui pourrait s’allier au choix avec le CDH, ECOLO ou le PS.



Remarque méthodologique
Même s’il est courant de comparer les sondages avec les élections qui précèdent, cela n’a pas beaucoup de sens de comparer un sondage relatif aux élections régionales avec un scrutin fédéral, vu les enjeux totalement différents sur lesquels portent ces dernières. On rappellera par ailleurs les importantes différences au niveau des tailles des circonscriptions électorales selon que l’on vote à une élection régionale ou à une élection fédérale. Sans compter les élus différents qui se présentent à l’électeur.

Le travail de calcul de dévolution de sièges réalisé pour Bruxelles ci-dessus sur base du sondage Dedicated Research – RTBF – Le Soir s’avère impossible à réaliser pour la Région Wallonne dès lors que seulement 600 Wallons ont été sondés sans révéler leur origine parmi les 5 provinces, voire leur arrondissement électoral de provenance. La marge d’erreur pourrait même être supérieure à l’écart qui sépare le premier parti du second.

Écrit par : Emmanuel De Bock | 16/09/2008

info l'herbe n'est pas plus verte chez nos voisins

Écrit par : Henri | 17/09/2008

Nouvelles erreurs dans le correctif du Journal Le Soir? A la suite du sondage paru ce 15 septembre 2008 dans le journal Le Soir et à la RTBF, sondage réalisé par Dedicated Research le Centre d’Etudes Jean Gol avait relevé, en ce qui concerne Bruxelles, une présentation et une interprétation erronées des résultats du sondage sur Bruxelles.

A la suite de l’analyse réalisée par le Centre d’études Jean Gol, le Soir avait rectifié le tir le lendemain en refaisant les calculs sur base du collège électoral francophone afin d’offrir une comparaison juste avec les régionales de 2004.

Mais visiblement, des erreurs subsistent, ce qui est très clairement interpellant….
Pour être simple, comment le MR qui gagnait 1,2 % à l’échelle de la Région Bruxelloise (collège électoral francophone + collège électoral néerlandophone) n’en gagnait plus que 1,1% dans le simple collège électoral francophone ?

Emmanuel De Bock, expert au Centre d’études Jean Gol, a revérifié les calculs publiés dans Le Soir du 16 septembre 2008 et conclut à de nouvelles erreurs dans le chef du quotidien. Sur base des régionales de 2004, 86,22% du corps électoral bruxellois a voté pour des listes francophones tandis que 13,78 % ont choisi des listes néerlandophones…

Voix francophones 391 216 voix 86.22%
Voix néerlandophones 62 516 voix 13.78%
Votes valables 453 732 voix 100.00%

Ces nouvelles erreurs semblent d’autant plus inexplicables que le MR est pointé par le journal Le Soir à 33,6 % alors qu’il réalise près de 33,9 %. Le Soir a perdu dans ses calculs pas moins de 0,3 % des voix du MR (on ne peut parler d’arrondi à cette échelle…) soit 1% de son électorat !

MR PS CDH ECOLO FN
Sondage Dedicated Research sept 2008
29.20% 22.60% 14.30% 14.10% 3.60%
Extrapolation en Voix francophones
132 490 102 543 64 884 63 976 16 334
Pourcentage dans le collège électoral francophone
33.87% 26.21% 16.59% 16.35% 4.18%

Journal Le Soir Correctif du 16 septembre 2007
33.60% 26.00% 16.50% 16.20% 4.10%
Erreurs du Journal Le Soir
-0.27% -0.21% -0.09% -0.15% -0.08%


Les bons résultats à l’échelle du collège électoral francophone sont les suivants :

MR PS CDH ECOLO FN
Pourcentage dans le collège électoral francophone
33.87% 26.21% 16.59% 16.35% 4.18%
Différence par rapport aux régionales de 200
+1.38% -7.14% +2.51% +6.66% -1.24%

Écrit par : Emmanuel De Bock | 18/09/2008

Les choses vont elles changer ?

Quel est le cap, le projet, la nouvelle donne ?

Pensez vous que tout changera d'un coup de baguette magique parce que le MR sera à la région ?

Avec le CDH et les écolos ?

Est ce vraiment réaliste de croire à un tel scénario ?

Reynders au fédéral, qui sera la tête de pont du MR à la région ?

Écrit par : OoO | 18/09/2008

Ben quand on s'intéresse à la politique... C'est effectivement qu'on estime que voter pour l'un ou l'autre parti aura une influence sur le cours des choses. C'est même cela le but.

En Belgique, notre système électoral à la proportionnelle impose des coalitions...aucun parti ne pourra jamais (sauf à obtenir une improbable majorité absolue) imposer la totalité de son programme, il devra composer avec le programme de son partenaire de coalition. Cela rend les changements plus lents, il faut convaincre y compris au sein d'un même gouvernement.

Maintenant, il est faux de croire que pour cette raison tout vote serait inutile. Que parce que le MR et le PS ont déjà été partenaires au sein d'un gouvernement, il n'y aurait pas de différence entre le programme de ces deux partis politiques.

Il n'est pas non plus indifférent à l'issue d'un scrutin de savoir qui arrive en tête et a alors la main pour former une majorité. De même le poids électoral respectif de chaque partenaire dans un gouvernement détermine un rapport de force au sein de celui-ci, c'est important notamment lors de la négociation d'un programme de gouvernement.

Pour le prochain scrutin, l'ambition du MR est de renverser le centre de gravité politique en Wallonie et de mettre fin à l'hégémonie socialiste sur cette région depuis des dizaines d'années. S'il arrive à créer enfin cette alternance, il aura la main pour composer une majorité avec un partenaire de coalition qui reste à déterminer (PS, cdH ou Ecolo). Il est clair que dans cette position, il lui sera possible de mettre en place plus de réformes que si c'est à nouveau le PS, qui obtient la main à l'issue du scrutin.

Si je milite au MR, c'est que je crois que le redressement wallon passe, comme dans d'autres régions en Europe, par la mise en place de méthodes libérales: diminution de la fiscalité pour augmenter le pouvoir d'achat mais aussi pour les entreprises, il s'agit en fait de créer un cercle vertueux...en stimulant fiscalement la consommation et les investissements, on crée de l'activité qui permet d'augmenter l'emploi et aussi le nombre de contributeurs à notre sécurité sociale.

La méthode socialiste est de toujours augmenter les prestations sociales, l'emploi public et les dépenses en finançant cette politique par une augmentation de la fiscalité sur un nombre de plus en plus réduit de contributeurs. Une simple gestion du déclin...

En ce qui concerne le questions de personnes, il y a beaucoup de personnalités de qualité au MR... Les scores électoraux individuels ne seront pas indifférents dans le choix de celles qui porteront ce changement!!!

Écrit par : Philip Hermann | 18/09/2008

Ce n'est pas inutile de comparer les élections régionales avec les élections fédérales car ce sont les même électeurs qui votent. Il y a moyen de comparer les scores globaux. Les différences que vous citez non à mes yeux qu'une importance très relative.

Je pense aussi que vous apportez beaucoup trop d'importance aux sondages (du Soir), surtout si loin des élections.

Il me parait toutefois clair que le MR est à l'heure actuelle en forte baisse par rapport aux fédérales et ne sera plus le premier parti de Wallonie.

Écrit par : Quentin de Launois | 12/10/2008

Que pensez-vous de la liste de Rudy Aernoudts. Merci de bien vouloir exposer votre analyse.

Écrit par : Fred | 20/10/2008

Les commentaires sont fermés.