31/05/2007

Lettre ouverte à Elio Di Rupo

Les événements de ce week-end, nous rappelle à tous qu’en terme de rénovation du PS, nous sommes loins du compte!!! Il me semble que c’est de la présidence de ce parti que devraient venir les règles, or rien ne vient… On pourrait imaginer que Monsieur Di Rupo prenne la décision de démettre immédiatement de tous ses mandats publics, tout mandataire PS inculpé par la justice…le temps, par exemple d’organiser sa défense et ce sans présumer de sa culpabilité. Il pourrait le faire par décret, comme président du gouvernement wallon. Mais nulle de ces deux casquettes ne lui donne l’autorité suffisante, semble-t-il, pour prendre les mesures nécessaires pour séparer le bon grain de l’ivraie.

Ce serait une règle simple, transparente, contraignante pour tous. En Belgique, on ne peut être inculpé sans qu’un dossier d’instruction n’ait été instruit, ce n’est pas une procédure anodine, le juge d’instruction instruit d’ailleurs à charge et à décharge.

 

Ce que nous constatons, c’est que de rénovation, il n’en est pas question au PS. Van Cau est toujours la belle mère déclarée des mandataires PS de Charleroi, les inculpations succèdent aux inculpations, certains vont en prison en détention préventive (à nouveau, ce genre de mesures ne sont pas prises à la légère par nos magistrats, ce sont des décisions graves surtout concernant des mandataires publics) puis reprenne leur place au conseil communal, certains condamnés à des peines d’inéligibilité reviennent et en bonne place sur les listes électorales, nous assistons à des scènes dantesques au conseil communal, où certains réclament la démission de leurs collègues au nom de l’amitié et la larme à l’oeil, puis quelques jours plus tard, ils dorment en prison…C’est réellement n’importe quoi.


Mais l’électorat du PS, ce sont de braves gens…ils pardonnent tout, jusqu’à aujourd’hui ils ne sanctionnent pas…Ils votent pour les mêmes… Je ne crois pas que cette situation peut perdurer, si aucune mesure n’est prise par l’appareil de ce parti. Il est clair que les jeunes socialistes honnêtes, ne resteront pas éternellement les bras croisés…je ne serai pas étonné qu’ils se désolidarisent massivement de cette présidence et qu’ils organisent une sécession!!!

 

L’heure n’est plus aux exhortations pieuses pour les médias et vite ignorées en interne…Il faut agir, Monsieur Di Rupo. Un gamin d’une vingtaine d’année (je ne connais pas Monsieur Doutrelepont, mais il me semble bien jeune pour se confronter à de tels dinosaures), il ne peut à lui seul soulever des montagnes. Comment un président de parti aussi inerte face à l’accumulation des problèmes, peut-il oser prétendre à diriger la région Wallonne, qui a tant besoin d’un électrochoc pour restaurer son économie??? Aujourd’hui, vous briguer les suffrages du Hainaut pour ces élections fédérales, vous révez au 16, rue de la loi???

Et pourtant, vous semblez parfaitement incapable de remettre de l’ordre en interne dans quelques sombres USC? Plutôt que de chercher des circonstances atténuantes, plutôt que de trouver des excuses et de faire front face au monde, en défendant sans oser le dire ouvertement toujours les mêmes, il faut agir… C’est urgent!!!

 

Ce message a d’abord été posté sur le Blog d’Elio Di Rupo, il est en attente de modération.

19:57 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : elio di rupo, charleroi, van cauwenbergh, campagne, ps, mr |  Facebook |

13/05/2007

Louis Michel est de retour...

Il n'a pas pu s'en empêcher, l'odeur des marchés lui manquait, il en avait encore envie: de serrer des pinces, d'embrasser des moutards et par dessus tout de convaincre: que le MR, ce n'est pas le parti des seuls rupins, que le libéralisme social est un véritable courant de pensée populaire dans lequel tous peuvent se retrouver!!!

 

050501_photo_de_la_semaine

Hervé Jamar, Louis Michel et son épouse

 

Le chef du MR, aujourd'hui c'est Didier Reynders.  Comme président, il a en quelques mois rouvert le débat, apaisé les tensions, allégé ses structures,  doté celui-ci d'un centre d'étude fonctionnel, rajeuni les cadres, modernisé sa communication et déménagé dans un immeuble moderne...  C'était nécessaire et c'est un succès considérable.  Ce parti est en ordre de marche pour constituer aujourd'hui une vraie alternative au PS et c'est son oeuvre!!!  Si cette campagne est un succès, ce sera son succès!!!

 

Maintenant toutes les énergies disponibles sont sur le pont pour ce combat électoral...dans son interview du "Soir", il est clair que Louis Michel va faire une vraie campagne!!!  Pour l'avoir vu à l'oeuvre, cela va déménager, il va en faire des voix...  Il a tout mes encouragements!!!  Son objectif est de récolter 100 000 voix, ce n'est pas rien même pour lui qui en a déjà eu plus de 400 000.

 

Si ces deux là s'entendent bien, la victoire est au bout du chemin...et pourquoi pas même une place de premier ministre.  Le MR est le seul parti politique belge a pouvoir présenter deux candidats de valeur à la fonction, n'est-ce pas une chance extraordinaire?  Car si nous écoutons bien ce que nous dit le nord du pays au cours de cette campagne, c'est principalement qu'ils en ont assez de la mauvaise gestion du sud, que les scandales doivent cesser, que l'état PS a causé assez de torts...  Un changement du centre de gravité en Wallonie serait l'élément neuf de ce scrutin, cela donnerait le pouvoir d'initiative au MR et dans ce cas tout est possible!!!  Pour cela, il faut aller au combat là où l'exaspération est la plus forte sur les marchés de Charleroi et de Liège, là où le système socialiste a causé le plus de dommage, c'est là qu'il faut gagner ce petit siège qui pourrait tout changer!!! 

 

08/05/2007

Perspectives du scrutin

Dans le Soir d'aujourd'hui, Pascal Delwit de Cevipol, recycle son sondage publié au mois d' Avril en projettant en siège les resultats de celui-ci.  Même s'il ne se risque pas à effectuer l'exercice pour Bruxelles, soi-disant en raison de l'échantillon de personnes interrogées trop faible et de la difficulté de tenir compte des apparentement...il estime que l'exercice est parfaitement justifié pour les provinces wallonnes et flamandes.  J'avais publié ici cette méthode d'analyse du scrutin par siège, publiée par le Standaard...au début du mois d' Avril, qui me semble beaucoup plus parlante que la méthode habituellement utilisée par les quotidiens francophones.

 

20060515-arte-pascal-delwit

 

Permettez-moi au contraire de m'insurger contre le procédé, qui me semble scientifiquement absurde.  En effet la qualité d'un sondage est fondée sur la qualité de l'échantillonage de la population ciblée (répartition en catégories socio-professionnelles, âge, zone d'habitat, etc.).  Si cet échantillonage de la population est correctement réalisé à l'échelle de la région wallone et de Bruxelles dans son sondage initial, rien n'indique que l'intégrité de celui-ci soit maintenu en extrapolant ces résultats par circonscription électorale.  Projeter ces résultats de manière strictement mathématique par circonscription, me semble malhonnête de la part d'un scientifique, qui sait parfaitement que la démarche est intrinsèquement viciée, et suspect de la part d'un journal comme "Le Soir", dont il me semble que nous serions en droit d'attendre plus de rigueur. 

 

Bien sûr, Pascal Delwit, reconnait du bout des lêvres en fin d'article un effet Reynders probable à Liège et un effet "affaires" à Charleroi.  Pour calculer ces effets, particulièrement importants pour ces prochaines élections de manière rigoureuse, il eût fallu reprendre l'ouvrage du début!!!  C'est à dire en échantillonant la population par circonscription électorale et en raisonnant par sièges.  C'est la seule méthodologie qui me semble adéquate pour refléter correctement l'état actuel de l'opinion en Belgique. 

 

N'est-il pas incongru que ce soit quelqu'un, qui n'a pas fait science-po même si je me défends en terme de marketing, qui soit obligé de rappeler à ces éminents spécialistes, les rêgles de base de leur métier?  Répéter deux fois de suite des résultats particulièrement favorables au PS dans le quotidien de référence en Belgique, en dépit de toute rigueur scientifique...moi, cela me semble suspect!!!

12:47 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : cevipol, pascal delwit, sondage, le soir |  Facebook |

19/04/2007

Le débat de la RTBF sur l'état de la Wallonnie

Tout d'abord, une remarque préliminaire: pourquoi avoir accordé un traitement aussi important au candidat Di Rupo alors que la confrontation initialement prévue entre lui et Yves Leterme n'a finalement pas eu lieu: les candidats des autres formations politiques en étaient réduit à un micro-débat entre eux en fin d'émission comme pour faire bonne figure?

Que nous a dit le Ministre-Président Wallon à présent? Et bien avant tout, il nous a livré son analyse des raisons du déclin économique wallon: C'est la faute des scandaleuses entreprises LIBERALES, qui n'ont pas hésité à fermer et donc à licencier des dizaines de milliers de travailleurs avant son accession aux responsabilités d'ailleurs, comme cela il peut s'en laver les mains!!!

Quand comprendra-t-il qu'une entreprise a pour vocation de faire des bénéfices et que dès lors qu'elle n'en fait pas, elle tente de limiter les pertes, quitte parfois à cesser ses activités??? Que s'est-il passé en Wallonnie? Et bien le bassin industriel wallon s'est constitué autour des mines de charbon, qui fournissaient ainsi le carburant des ces industries... A la fermeture de celles-ci suite à l'épuisement des filons, elles ont du importer ce charbon de l'extérieur, ce qui a grèvé le prix de celui-ci d'importants frais de transport. L'acier wallon était et reste plus cher que de l'acier produit à proximité d'infrastructures portuaires comme à Dunkerque ou Gand de quelques dizaines d'€/tonne (environs 5-10%).

Pendant un temps les pouvoirs publics ont investi des sommes colossales pour suppléer à ces différences de prix, ils sont même devenus les seuls actionnaires de celles-ci, puisque plus aucun investisseur ne voulait conserver son argent dans des entreprises structurellement déficitaires...en pure perte, bien évidemment, car à un moment nos compatriotes flamands ont décidé que cela suffisait et après avoir convoqué de nombreux experts au chevet du grand malade, il a été décidé de fermer le robinet!!!

  • Gouverner, c'est prévoir...cette fermeture n'était-elle pas prévisible?
  • N'aurait-on pu investir plus utilement cet argent dans un plan de reconversion ou dans la diversification du tissus économique wallon?
  • Peux-t-on raisonnablement rejeter cette faute sur ces entreprises ou imputer cela au LIBERALISME? N'est-ce pas plutôt la conséquence prévisible de l'épuisement des mines de charbon?

De nombreux participants à ce débat ont mis l'accent sur le manque d'esprit d'entreprise wallon. Certains nous ont même affirmé qu'il faudrait plusieurs générations pour changer cette peur du risque? Cette analyse du déclin wallon, ne fait-elle pas une nouvelle fois la démonstration de l'hostilité du PS vis à vis de ces entreprises!!! Et pourtant une des missions de Monsieur Di Rupo, à la tête du gouvernement wallon et aux commandes du plan Marshall, c'est bien de vendre la région wallonne à des investisseurs extérieurs: imaginez l'effet dévastateurs de ce genre de dogmatisme!?!

La wallonnie souffre déjà d'un déficit d'image à l'extérieur, reconnu par tous les participants au débat et ce n'est pas ce genre de propos qui risque d'inverser cette tendance!!!

Serge Kubla a très justement rappelé qu'il était nécessaire si la Wallonnie voulait se redresser de se confronter à la réalité de la situation: les mines ne sont pas éternelles, l'esprit d'entreprise n'est pas suffisamment stimulé, les langues ne sont pas suffisamment maîtrisées, la mobilité n'est pas encore entrée suffisament dans les moeurs, les pièges à l'emploi restent trop nombreux, etc. Tout cela a une influence sur l'invraisemblable taux de chômage wallon. Un autre élément a été très justement pointé du doigt par ce même Kubla, la Wallonnie n'est pas le seul bassin industriel a être confronté à ces problèmes, 15 régions ont été bénéficiaires du programme objectif 1, le Hainaut est le seul à pouvoir en bénéficier à répétition...en effet d'autres régions en Europe se redressent, pensons à l'Irlande, au Pays-Basque, à l'Ecosse, au Nord de l'Angleterre...Il serait temps de savoir pourquoi nous restons à la 14 ème place sur 15, parmi les régions qui y parviennent le moins bien!!!

Les problèmes de gouvernance publique sont certainement aux racines du mal wallon. Et j'aimerais en profiter pour répondre à l'intervenante la plus attachante de ce débat, dont j'ai malheureusement oublié le nom... Elle a une entreprise de produits du terroir wallon à Aywaille, elle travaille 7 jour sur 7, tantôt à la production, tantôt à la vente, sans aucune aide de personne (6 ans qu'elle attend une aide des pouvoirs publics pour développer son entreprise)...et bien ses enfants ne veulent pas de sa vie de combat, ils ne reprendront pas son affaire où tout le monde a senti qu'elle mettait pourtant tout son coeur. Que fait donc l'office de promotion des produits régionaux wallons? La réalité est bien triste madame: ils contribuent malheureusement à remplir la chronique judiciaire de nos journaux???

Que faut-il faire pour que cela change? Voter le 10 juin!!!

01:41 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : debat, rtbf, di rupo, kubla, wallonnie, economie, plan marshal |  Facebook |

12/04/2007

Une analyse pré-electorale...

La campagne électorale a commencé, dans tous les médias nous apprenons le ralliement de la présentatrice du JT de la RTBF, Anne Delvaux, sur les listes du sénat du CDH à la seconde place, elle y débarque sans projets "je dois d'abord écouter les électeurs", sans autre motivation que d'être élue en profitant de sa notoriété.  Cela témoigne sans aucun doute du non-renouvellement des cadres de ce parti, qui compte avec le professeur de droit constitutionnel de l'UCL, deux novices en politique aux deux premières places au sénat.  D'autres novices emméneront les listes à la chambre Catherine Fonck et Marie-Dominique Simonet, récemment bombardées ministres régionales, sans véritable assise électorale.

Au PS, Elio fait appel au syndicaliste José Damilot et au transfuge Henri Simmons...  La flandre a longtemps été à la pointe de l'utilisation de ces vedettes médiatiques pour assurer un succès électoral: Jean-Marie Dedecker au VLD et beaucoup d'autres dont on a oublié jusqu'au nom ici en Wallonnie, très souvent il s'agit de météorites dont l'incandescence est très éphémère.

Une très intéressante analyse du scrutin à venir, par siège, nous a par contre été livrée par le Standaard.  On l'oublie souvent mais à la chambre le PS et le MR sont désormais à égalité de sièges: 25 chacuns, qui se répartissent comme suit au niveau des circonscriptions électorales provinciales.

  • Brabant wallon: La liste MR, tirée par Charles Michel, compte 3 siège pour un au PS (André Flahaut, le très controversé ministre de la défense nationale, qui ne trouve rien de mieux que d'utiliser un hélicoptère de la défense nationale pour aller assister à la projection du film d'Al Gore!!!), un au CDH (André Antoine, notre bouillonant et très énervé ministre régional)
  • Bruxelles-Halle-Vilvoorde: 4 PS, emmené par la serésienne Laurette Onckelinx, qui vient de connaître son premier affront électoral après avoir été parachutée à Schaerbeek pour 6 MR, emmené par le FDF Olivier Maingain, ce qui en dit long sur les intentions du MR de défendre les intérêts des francophones aux prochaines négociations gouvernementales post-électorales!!!  Joëlle Milquet compte bien défendre son unique siège et Zoé Genot, les deux sièges Ecolo, malgré la défection d' Henri Simmons, passé au PS.
  • A Namur, le PS, emmené par Claude Eerdekens, et le MR, emmené par la sémillante Sabine Laruelle, sont au coude à coude avec trois siège chacun.
  • Au Luxembourg, le PS ne défendra qu'un siège (André Perpète) pour deux siège au MR, mené par Philippe Collard, tandis que le CDH, n'y compte plus qu'un siège, défendu par Josy Arens.
  • C'est donc dans le Hainaut, dominé par le PS avec 10 sièges, que le front de la bataille électorale aura lieu...Ce n'est sans doute pas un hasard si Elio a décidé de mener ses troupes, poursuivies par les affaires, au front.  Les cinq sièges MR seront défendus par le jeune mais prometteur Olivier Chastel, celui-là même qui n'a pas hésité à dénoncer les malversations de la Carolo sur son site internet.  Les deux siège du CDH seront défendus par la néophite Catherine Fonck, tandis que Jean Marc Nollet défendra l'unique siège Ecolo.
  • A Liège, la liste PS (6 sièges) sera menée par le très imbibé Michel DaerdenClin d'oeil, qui joue gros à l'occasion de ce scrutin, puisqu'en échange de cette tête de liste, il aurait renoncé à la guerre qu'il livre sans relâche à ses co-listiers socialistes à la fédération du PS liégeois, paralysant l'ensemble des organes de décision en charge du redéploiement économique.  Didier Reynders emménera la liste MR, qui compte elle aussi six sièges, dont le dernier n'a pu être comptabilisé que sur le fil lors du précédent scrutin.  Le jeune Melchior Wathelet défendra les deux siège du CDH tandis que Muriel Gerkens espère conserver l'unique siège Ecolo.

Le scrutin du 10 Juin se jouera également en Flandres, où les deux partis de l'actuelle majorité (VLD 25 sièges pour 23 sièges au Spa) , sont actuellement en difficulté face à la progression du CD&V (annoncé à 30 sièges dans certains sondages) du très flamingant Yves Leterme et celle non moins prévisible malheureusement de l'extrème-droite nationaliste flamande du Vlaamse Belang (annoncée à 24 sièges).  Groen pourrait jouer les arbitres, à l'heure où on parle tant des thématiques, qu'il défendait jusqu'alors seul...même si aujourd'hui il ne compte plus aucun député au parlement, il pourrait d'après le Standaard en conquérir jusqu'à 7.  Une reconduction de la violette ou la reconduction de l'arc-en-ciel sanctionné lors du précédent scrutin permettrait alors d'éviter l'accession au pouvoir des nationalistes flamands.  A moins d'une coalition rejetant les socialistes???

Il est important de souligner que ces élections pourraient bien marquer un cap important dans le monde francophone avec, si le PS, englué dans les affaires, perd ce scrutin; l'accession du MR pour la première fois de son histoire au statut de première force politique dans le monde francophone.  La décision est dans les mains de l'électeur. 

20:12 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : analyse du scrutin, elections 2007, 10 juin, mr, ps, cdh, ecolo |  Facebook |

04/04/2007

L'interview de Richard Miller dans "La libre" d'aujourd'hui...

A ceux qui n'auraient pas encore compris le concept de "libéralisme social" développé par le Mouvement Réformateur, je suggère de consulter l'interview du philosophe Richard Miller dans "Libre" d'aujourd'hui.

Le mouvement de fonds auquel nous assistons, est bien celui décrit dans cet interview: "Le libéralisme est bien la seule réponse adéquate aux populations, qui se désespèrent de la gestion socialiste". Un indice supplémentaire du délitement de la gestion du PS est également mis en exergue dans ce même journal avec l'interdiction faite à DC&co d'encore contrôler les comptes des nombreuses intercommunales de la région liégeoise.

Ce qu'il faut comprendre, c'est le pacte social libéral: qui est véritablement de mieux gérer les acquis sociaux afin de permettre de les conserver en traquant avec la détermination la plus ferme les dysfonctionnements et également les abus, qui se sont fait jour à Charleroi d'abord mais également ailleurs en Wallonnie. Ces dysfonctionnements sont évidemment la résultante de la main-mise d'un parti unique, le PS, sur tous les leviers de pouvoir dans notre région.

Que devons nous attendre d'un rééquilibrage des forces politiques, voire d'une alternance, ce n'est pas le spectre, brandi par le PS du détricotage de l'ensemble de nos acquis sociaux, mais bien une amélioration de leur efficience, en corrigeant les dérives constatées dans certains de ses instruments (logement social, Awiph, etc.), notamment à cause des problèmes de gouvernance publique?

En vérité, l'amélioration de l'environnement dans lequel s'exercent les droits sociaux, permettra de les restaurer dans leur véritable fonction, qui est d'assurer aux plus faibles d'entre nous un certain confort d'existence. Le but ultime est bien entendu de permettre à ceux qui bénéficient de cette assistance de sortir un jour de cette condition et de réintégrer pleinement la vie active. C'est sans doute là, la différence essentielle du programme du MR avec celui du PS, qui capitalise sur la fidélité de cet électorat obligé, sans tenter de le faire sortir de cette condition. Même si pour certains, cela ne sera pas possible, on ne peut se résigner au taux de chômage actuel, le niveau résiduel de chômage est bien en deçà de ce qu'il est actuellement, 4-5 % de la population active est la norme dans d'autres pays européens, il n'est pas normal qu'il en soit autrement en Wallonie.

Je disais donc le contrat social, proposé par le MR, et son crédo, c'est que par cette action politique vigoureuse, il sera possible de restaurer l'économie wallonne et l'emploi, qui y est évidemment lié. Le cas de l'Irlande est emblématique, après avoir été une terre dont la population s'exilait partout dans le monde...la voilà devenue une terre d'accueil de toutes les énergies et entreprises européennes. Moins de contraintes pour les entreprises, une libéralisation du carcan qui jugule les initiatives, permet les créations d'emplois, libère les énergies!!!

Se battre, comme le fait le PS, pour préserver la situation actuelle, ne profite malheureusement qu'aux apparatchiks du parti...pas aux populations les plus défavorisées, comme il le prétend.

10:00 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : richard miller, elections legislatives, ps |  Facebook |

22/03/2007

Début de campagne en fanfare...

Je ne peux résister à vous livrer mes premières impressions sur ce début de campagne pour les législatives.  C'est reparti pur un tour à Charleroi, où il semblerait d'après "Le Soir" de ce matin, rien n'aurait changé et où on assiterait même à une restauration de la part de Van Cau!!! 

 

La méthode fait frémir, puisque les "rénovateurs" auraient été priés de la mettre en veilleuse sous peine de voir leur carrière politique s'éteindre.  Ingrid Colicis a peur de perdre son mandat au parlement wallon, après avoir perdu celui qu'elle exerçait à la Carolo,  plus personne n'entend parler d'Isabelle Minsier et Eric Massin se voit menacé de ne pas obtenir de soutien de son parti pour les prochaines élections législatives!!!

 

Par ailleurs, Van Cau aurait instauré un nouveau mode de gouvernement de la ville...Selon lui, il ne faudrait pas que les quelques échevins ou bourgmestres élus s'imaginent qu'ils pourront jouer avec le destin d'une ville aussi importante que Charleroi sans instructions d'un "shadow cabinet" dirigé par lui à la présidence de l'USC, où il règne en maître absolu...  Ambiance!!!

 

Bien entendu, plus personne ne se souvient de l'utilité du compte retrouvé à la Fortis, sur lequel a transité 75 000 € entre 1993 et 2001 pour régler de menus frais de voyage.  Cela risque pourtant de priver Charleroi des fonds européens de l'objectif 1!!!  Rien de moins...  Déjà que le Hainaut est quasi la seule région d'Europe à avoir la chance d'en bénéficier pour la seconde fois d'affilée.  Il est vrai que sa situation économique n'a guère changé depuis lors, à la différence des autres régions bénéficiaires!!!  Il est vrai que si ces fonds servent à des voyages de chasse en Biélorussie pour certains privilégiés, suivez mon regard, il y a peu de chance que ceux-ci contribuent au redressement économique de la région.  Les wallons continueront-ils longtemps à plébisciter les mêmes??? 

 

Ce qui est sûr, c'est que Di Rupo, le grand communicateur, est entré en action...Il contredit point par point les allégations du Ministre-président flamand dans "La Libre" d'aujourd'hui!!!  Non, les arrondissements wallons ne sont pas tous à la traîne de la flandres en matière de chômage et ils nous citent quelques villages en communauté germanophone, qui se portent ma foi fort bien!!!  Mais ces villages sont-ils comparables avec des villes comme Gand ou Anvers???  Ce qu'il faut comparer ce sont Charleroi, Liège, Namur ou Mons avec ces grandes villes flamandes et là c'est le désastre!!!

 

Ils nous dit ensuite que la wallonie peut s'enorgueillir de séduire des entreprises flamandes, puisque la flandres souffre d'un manque chronique de terrains et que certaines taxes anti-économiques ont heureusement été supprimées en Wallonie.  Je partage son analyse, il est nécessaire de réduire les taxes pour attirer les entreprises( ça, ce n'est pourtant pas une méthode socialiste mais libérale)!!!  Enfin, mis en cause sur le taux de chômage à Mons, sa ville, qui plafonnerait à 26%, selon Leterme, il nous répond que 3000 emplois viennent d'y être créés...très bien, mais en quoi cela vient invalider le constat de monsieur Leterme!?!

 

Il continue sa démonstration en déclarant que la chance d'un sursaut wallon viendrait du vieillissement de la population flamande ce qui serait un signe de la stagnation prochaine de son économie...Désolé Monsieur Di Rupo, cela c'est le signe que la Flandres va peut-être aller mal dans quelques années mais cela n'est certainement pas le signe que la Wallonie va se redresser!!!  En toute logique...

 

Ce que je crois, c'est qu'il faudrait que Monsieur Di Rupo nous réponde sur des questions essentielles pour l'avenir de la wallonie à l'occasion de ces élections: 

 

  • Que compte-t-il faire pour écarter définitivement les responsables des dérives que nous avons connu à Charleroi, qui entrainent les suspicions légitimes de tous les bailleurs de fonds actuels de la Wallonie, à commencer par nos compatriotes flamands mais maintenant également européens?
  • Quelles méthodes "socialistes" compte-t-il utiliser pour restaurer l'économie wallonne?

A la place de nier les problèmes et d'utiliser de très habiles écrans de fumée en grand communicateur, qu'il est, j'aimerais plutôt qu'il nous propose un plan d'action crédible et des solutions...Cela semble malheureusement au dessus de ses forces!!!

 

 

23:14 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : charleroi, legislatives, di rupo, van cauwenbergh, ps |  Facebook |

20/03/2007

 Une réponse du Ministre Demotte

Je viens de recevoir une réponse du Ministre Demotte à mon mail, publié ci-dessous, cette non publication de mon commentaire serait due à une erreur de manipulation, dont acte.  Je ne crois pas trahir le secret de sa correspondance en publiant tel quel les deux mails que je viens de recevoir:

 

Bonjour,

 

Je pense que vous allez chercher un peu trop loin les raisons de la non- publication de votre commentaire.

 

Celui-ci ne comportait en effet aucun texte. Ce qui, je suppose, est le fruit d'une erreur de manipulation (ou d'une maladie de jeunesse de la plate-forme qui héberge mon blog). C'est la seule raison de sa non- publication.

 

Je me ferais un plaisir de publier votre commentaire. Si vous faites un tour sur mon blog, vous constaterez par ailleurs que je ne publie que des commentaires de mes afficionados.

 

Bien à vous.

 

Rudy Demotte

 

Suivi immédiatement après de:

 

Re-bonjour,

 

Dans la précipitation, je vous ai écrit que je ne publiais que des commentaires de mes afficionados. Je voulais, bien entendu, écrire le contraire. Je suppose que vous aurez rectifié sans cette mise au point mais je tenais à la faire.

 

Bien à vous.

 

Rudy Demotte

 

Je dois avouer que je trouve la démarche sympathique, je vous renouvelle donc mon invitation d'aller visiter ce nouveau blog...où j'apporterai néanmoins, maintenant que j'y suis invité, la contradiction. Soyez en assurés!!!

18:56 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : rudy demotte, blog |  Facebook |

19/03/2007

Un vent neuf souffle sur le web des partis politiques

Après l'annonce de la création d'une nouvelle chaîne de télévision par le MR (mrtv.be)...la première initiative du genre dans le monde politique francophone belge. Elle sera sans doute bientôt suivie par une multitude de "me too".

Le Ps relifte son site internet (il était temps) en incluant des images animées, je dois à l'amitié de souligner que ce sont des amis , qui sont les auteurs de cette révolution.

L'inspiration me semble venir du site de certains autres de mes amis "internet", www.justforyou.be, qui déjà il y a quelques années s'était servi de cette technique de prise d'image pour personnaliser l'utilisation de leur site internet.

Je suggère à tous d'aller jeter un coup d'oeil à ces nouveaux sites...

Je me dois de signaler également l'ouverture du Blog de Rudy Demotte, qui n'a pourtant pas cru bon de publier un de mes commentaires de bienvenue dans la blogosphère...il est vrai que je lui promettais également d'apporter la contradiction sur ce blog . Apparemment je n'y suis pas le bienvenu!!! N'est-ce pas à désespérer de la politique si ces outils de communication bi-directionnel ne sont instrumentalisés que pour recueillir un concert de louanges des plus fevents de leurs afficionados? Je lui ai envoyé un mail dans ce sens, aujourd'hui:

Cher Monsieur le Ministre,

Je dois vous avouer mon étonnement de ne pas voir s’afficher le commentaire que je vous avais laissé ce week-end, saluant l’ouverture d’un espace de dialogue de la part d’un ministre socialiste (après l’ouverture il est vrai du blog du Ministre régional Jean-Claude Marcourt, qui fait quant à lui preuve de plus de tolérance vis-à-vis des opinions contradictoires).

Je ne crois pas avoir laissé un message agressif, calomnieux, ou insultant...au contraire je saluais cette initiative d’ouverture. La censure exercée à mon encontre me semble d’autant plus injuste. Quel regret, si vous vous servez de ce nouvel espace dans le seul but de récolter les louanges de vos afficionados, il me semble que vous manquerez tout l’intérêt que ce nouveau média peut apporter au politique. A savoir un contact direct avec la population !!!

En espérant qu’il ne s’agit là que d’une erreur de jeunesse et en souhaitant néanmoins longue vie à votre blog, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expresssion de mes salutations les plus respectueuses.

Philip Hermann

Au rang des réouvertures de blogs, il faut également saluer celle du Sénateur Alain Destexhe, que j'avais beaucoup fréquenté avant d' ouvrir celui-ci, certainement un pionnier en la matière et l'un des plus fréquenté de l'internet belge à l'époque.

19:54 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blogs politiques, ps, demotte, destexhe, mr, barnes and richardson |  Facebook |

05/10/2006

Louis Michel à Liège pour booster la campagne

Non, Louis Michel ne sera jamais un eunuque politique...Il l' avait promis, il le fait...malgré ses fonctions de commissaire européen, Louis Michel est descendu à Liège pour soutenir la campagne de son ami Didier Reynders, le futur Bourgmestre de Liège.

 

Louis Michel et Didier Reynders

 

Pour de jeunes candidats, c'est toujours un exemple de voir des personnalités telles que celles-ci, aller au devant des citoyens, les interpeller et réussir en quelques mots à les convaincre de voter pour le MR. 

 

DesBleuxpleins les rues

 

Nous étions en nombre, d'abord en Vinâve d'île, en face de la maison libérale, puis après un court trajet en bus, la caravane du MR a fait une halte en Outremeuse, enfin retour vers la Place du marché, où notre président s'est fait filmer en face de l' Hôtel de ville.

 

Pour voir le reportage réalisé par RTC (la télé locale liégeoise), cliquez ici.

11:28 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : louis michel, didier reynders, campagne, liege |  Facebook |

01/10/2006

Gilles Foret n’est pas seulement un fils de…

J’ai rencontré Gilles Foret à l’occasion des précédentes campagnes électorale.  J’étais dans l’équipe de campagne de son père, alors Ministre de l’environnement de la Région wallonne, devenu depuis, Gouverneur de la province de Liège.  J’ai pu constater à cette occasion que son engagement était authentiquement libéral et qu’il n’hésitait pas à plonger les mains dans le cambouis avec nous.

 

Déjeuner

 

 

Se lever à 6H00 du matin pour être présent sur les panneaux d’affichage, à l’heure où les parents conduisent leurs enfants à l’école, ne lui fait certainement pas peur, argumenter sur les marchés non plus, ou encore se déguiser en Michel Polnareff pour rendre ces opérations spectaculaires et mériter ainsi l’un ou l’autre article de presse.   La politique, il est plongé dedans depuis l’enfance, les tactiques de collage n’ont aucun secret pour lui…  J’ai pu également mesurer le respect qu’il inspirait aux équipes de colleurs adverses, il n’y a pas de secret…pour le mériter, il faut être un homme de parole et tenir ses engagements !!!

 

Pour en revenir à son cursus, il peut arguer lors des précédentes élections communales d’un succès inusité.  Placé à la 20ème place sur la liste, il a décroché l’un des tout premiers scores en terme de voix de préférence.  Il a donc pleinement mérité son siège de conseiller communal, il était d’ailleurs le plus jeune membre du précédent conseil communal, siège qu’il défend aujourd’hui à la 5ème place sur la liste du MR.  C’est certainement une marque de reconnaissance du parti pour le travail et l’assiduité dont il a fait preuve sous la précédente législature.

 

Par ses activités professionnelles dans le domaine des ressources humaines, dans le secteur de la logistique, il est au cœur de ce secteur d’activités et au courant de ses enjeux pour le redéploiement économique de notre ville.  Après sa licence en Droit, il a d’ ailleurs accompli de nombreux stages, notamment aux aéroports de Paris, dans ce secteur d’activité.  Enfin, évoquer Gilles sans parler de son goût pour la guindaille, si importante pour les étudiants liégeois, serait ignorer un pan important de sa personnalité, faite de convivialité et de bonne humeur.

 

Votez pour plusieurs candidats sur la même liste électorale, votre voix compte pleinement et entièrement pour chacun d’entre eux.

18:36 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections, gilles foret, communales, listes electorales, liege, mr |  Facebook |

29/09/2006

Mon affiche de campagne

Voilà, j' ai fait imprimer moi aussi une affiche de campagne.  A ceux qui s'étonnaient que je ne me sois pas lancé plus tôt, je répondrai qu'en tant que petit candidat, seulement 27 ème sur cette liste, je ne pouvais certainement pas espérer rivaliser avec les ténors de cette liste en la matière et c'est peu de le dire. 

 

Comme j'ai une expérience de terrain de la guerre des affiches, je sais aussi que de jeunes candidats, qui tentent de se démarquer par ce biais, s' attirent inévitablement de solides inimitiés.  La tactique que je compte employer sera donc d'être visible sur les panneaux deux jours seulement d' ici au 8 octobre, sur 6 semaines de campagne, ce n'est pas beaucoup...Et évidemment, je compte mobiliser mes amis et mes connaissances également, pour m'afficher chez eux...N'hésitez pas à me contacter, surtout, si vous disposez d'un lieu d'affichage visible.

 

Voilà l' affiche, c' est un A3, une taille relativement modeste:

 

affiche%252520A4%252520preview%2525203bis

 

 

16:26 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : campagne, elections, communales, liege, affiche |  Facebook |

28/09/2006

Débat de la RTBF à la maison communale

Hier soir, j'ai pu assister au débat télévisé organisé par la RTBF dans le cadre de sa tournée des grandes villes francophones à l'occasion de ces élections communales et provinciales.

 

Débat RTBF

 

Celui-ci a commencé par une lecture du sondage, réalisé à cette occasion, le dernier paru.  La lutte sera serrée, si vous voulez le changement à Liège, il faut vous mobiliser et mobiliser vos proches.  L' écart s'est resseré entre la coalition au pouvoir à Liège depuis 18 ans, qui est toujours aussi satisfaite de son bilan et les challengers Ecolo et MR.

 

Au fil des débats, on a pu assister à un rapprochement entre ces deux dernières formations.  Comme j' ai déjà eu l'occasion de le signaler ici, je ne suis pas insensible à certaines problématiques portées par le mouvement Ecolo, même s'il me semble que la priorité des priorités doit aller au redéploiement économique et pas à la préservation du couple de faucon qui niche dans notre ville (Brigite Heyndrichs, que j'ai eu l'occasion de féliciter pour sa première prestation télévisée, nous en avait parlé à l'occasion d'un précédent débat).  Les objectifs du MR et ceux d' Ecolo ne me semblent pas incompatibles, même si les préoccupations du MR me semblent évidement prioritaires. 

 

Certaines nuances persistent néanmoins, Brigitte Heyndrichs parle de parking de dissuasion, Didier Reynders, plutôt de persuasion.  Didier Reynders fait passer la répression du traffic de drogue, qui n'a cessé d'augmenter sous cette coalition, devant la médicalisation du traitement des drogués.  Pour Brigitte Heyndrichs, c'est l'inverse. 

 

La coalition au pouvoir, continue à nier les problèmes avec une mauvaise foi évidente.  Il ferait propre à Liège, on s'y sentirait en sécurité et l'argent va se déverser dès les élections passées...Pour s'en convaincre, le candidat bourgmestre PS avance des chiffres, on dépense plus dans ces matières, mais jamais de résultats...Michel Firquet plane au dessus de ces soucis, il ne voit même plus les problèmes, il n'a même jamais connu d' embouteillages à Liège???  Et si on l'invitait au carrefour Avroy-Saint Gilles. 

 

Un chapitre fut consacré aux soucis de gouvernance publique qu' a connu cette coalition...Cirque des variétés, démission de l'échevin Marneffe pour des histoires de vin au CDH, les injures racistes de l' échevin aux relations interculturelles, qui reste échevin et bien plaçé sur la liste du bourgmestre, par ailleurs également président de l'USC liégeoise (c'est lui qui décide des places sur la liste).  D'après Willy Demeyer, payer une transaction, ce qu'a fait Mevis, n'est pas un aveu de culpabilité!!!  Je croyais qu'il avait une formation de juriste...quand on n'est pas coupable, on va en justice plaider l'innocence ou on bénéficie d'un non-lieu...en tout cas, on ne paye pas une transaction.  De nombreux témoins rendaient cette cause indéfendable!!!

 

A nouveau, Didier Reynders et Brigitte Heyndrichs, s'accorde sur la nécessité d'accorder la plus grande importance à ces questions pour des mandataires publics!!!

12:29 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : debat, campagne, rtb, liege, elections, communales |  Facebook |

21/09/2006

Débat des têtes de liste à Droixhe

Hier soir, à 20H00, les têtes de liste des 4 principaux partis démocratiques avaient rendez-vous avec la population de Droixhe.  L'ambiance était assez électrique, plusieurs groupes de jeunes étaient là pour en découdre, notamment, avec le candidat-bourgmestre PS.  Il n'a pas cru bon de répondre à l'invitation, préférant envoyer un second couteau: Pierre Stassart (6ème candidat sur la liste PS, jusqu'à présent simple conseiller communal).  Le Cdh n'a pas cru bon non plus, d'envoyer sa tête de liste.  Michel de Lamotte a remplacé Michel Firquet.  Seuls Didier Reynders et Brigitte Heyndrichs ont répondu présents. 

 

 

De nombreux candidats MR étaient également présents dans la salle:  Christine Defraigne, pourtant sur une jambe, Raphaël Miklatzki, qui préside une Asbl locale, Gilles Foret, Zahra Pourashémi, Pierre Gilissen, Elizabeth Fraipont, qui habite le quartier, Ayla Misirli, Mohammed Khmiri, dont la voiture a été vandalisée, Joseph Renard, Carla Zenarro, qui est de confession musulmane, Nicole Anoul et votre serviteur. 

 

Les quatres orateurs étaient invités à répondre aux questions du public qui n'a pas manqué de rappeler les promesses oubliées de l'actuelle coalition à la ville: Droixhe, c'est un taux de chômage de 60% de la population.  Pour les jeunes et moins jeunes qui y habitent, c'est évidemment la principale préoccupation!!!  C'est également le désert question infrastructures sportives et de détente.

 

Le candidat-bourgmestre PS avait promis beaucoup en 2000 et pas seulement de sauter à l'élastique à la foire d'octobre.  Personne n'a oublié ces promesses non-tenue à Droixhe.  Pire, il a maintenu sur sa liste l'échevin à la multiculturalité (Miguel Mévis), qui avait pourtant fait aveu de culpabilité de racisme!!!  Il aurait traité une personne d'origine africaine de sale bougnoul devant témoins , il a payé une transaction pour éviter une condamnation pénale.  Cela a été rappelé par une jeune musulmane à Pierre Stassart...qui a bafouillé d'incompréhensibles justifications, où il était question de scores électoraux .  Il était plus clair sur l'un de ses tracts, où il fait un procès d'intention à Didier Reynders, qu'il accuse de briguer le 16, rue de la Loi , et de ne pas vouloir exercer ses fonctions de bourgmestre s'il venait à être élu.   Ce qui est sûr en tout cas, c'est que le candidat bourgmestre MR se déplace, lui, pour écouter ses concitoyens.

 

Par contre, ne comptez pas sur Didier Reynders pour acheter des votes par d'intenables promesses: à un jeune qui lui promettait de voter pour lui, s'il lui trouvait un emploi avant les élections -ils sont comme cela les jeunes de Droixhe, ils osent, ils n'ont plus rien à perdre...- il a répondu qu'il ne promettrait rien (il pourra revenir dans 6 ans, lui), même s' il a admis être favorable à une certaine dose de discrimination positive pour les emplois communaux au cours du débat. 

 

Le plus important reste de restaurer l'économie liégeoise, afin de faire diminuer le scandaleux taux de chômage de Droixhe.  L'inactivité n'est-elle pas la mère de tous les vices?  Cela ne sera pas possible en créant uniquement des emplois publics, il faut faire confiance aux entrepreneurs privés, en les soutenant, en les accompagnant.  Il faut aussi faire revenir des investisseurs industriels externes. 

 

C' est par la racine qu'il faut traiter les problèmes sociaux de Droixhe, pas par des cataplasmes sur des jambes de bois.  Le public ne s' y est pas trompé, il a été séduit sans démagogie...Didier Reynders était le plus entouré, lors du drink d'après débat.

 

 

16:48 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droixhe, liege, didier reynders, debat |  Facebook |

20/09/2006

Je m'affiche boulevard de la Sauvenière

Depuis aujourd'hui 17H00, je suis affiché sur une bannière de 4 m² (la limite fixée par les lois électorales) sur le boulevard d' Avroy.  Je suis visible depuis toutes les terrasses de la rue du Pot d'Or, du célèbre carré liégeois.

Je tiens à remercier ici mon ami Fabrice Louette et son associé Olivier Renard, les deux responsables de l' agence de voyage Halloween qui me permettent d'utiliser leurs locaux, judicieusement situés en face de l'une des rues les plus fréquentées de Liège.

 

 

Voilà des entrepreneurs qui, en étant partis de rien et sans l'aide de personne (aucune banque ne voulait parier un kopeck sur leur entreprise), ont réussi en quelques années à devenir les leaders belges des sports d'hiver, et "l'aventure" n'est pas finie...C'est aussi pour donner leur chance et aider des entrepreneurs ambitieux tels que ceux-ci que je m'engage en politique au MR.

 

 

Je tiens également à remercier ici l'équipe de choc du MR pour cette campagne électorale: ils collent les affiches, ils placent les bâches, ils distribuent le matériel de campagne.  Je connais la logistique d'une campagne électorale pour avoir été l'un des leurs précédement.  C'est beaucoup de travail, beaucoup de sueur et de stress pour soutenir un parti et des candidats.  Merci, vraiment et du fond du coeur, Serge, Michel, Christian et tous les autres bénévoles de cette campagne électorale.  J'essayerai de mériter votre confiance.

 

18:27 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communales, campagne, elections, liege, listes, halloween |  Facebook |

16/09/2006

Compte-Rendu du premier débat public entre les têtes de listes à Liège

Dans le cadre de cette campagne électorale, j'ai assisté ce jeudi à un débat opposant les 4 têtes de liste à l'ICADI à l'invitation du comité de quartier de Fragnée.  Chaque candidat a pu d'abord pendant 10 minutes exposer ses grands thèmes de campagne pour ces élections...

 

Michel Firquet, pour le CDH, a longuement énuméré les réalisations qu'il estime pouvoir mettre à son actif: les investisseurs reviennent investir à Liège. C'est partiellement vrai et c'est tant mieux, mais rien n'est encore concrétisé. Il semblerait que dans ces derniers mois de campagne, à quelques jours des élections, les milliards se déverseraient enfin dans la ville de Liège...Je serai ravi, mais il ne s'agit, pour l'heure, que de projets, assortis de clauses suspensives (permis d'urbanisme et autres formalités)...rien de véritablement concret alors qu'il présente ces projets comme des réalisations à l'actif de son bilan, alors que cette coalition est au pouvoir depuis presque 18 ans sans interruption.

 

Le bourgmestre Demeyer, lui aussi, semble très satisfait...Pas d'inquiétude, tout semble aller bien et il faudrait reconduire cette coalition sans trop se poser de questions, l'exposé était assez embrouillé et manquait singulièrement de conviction. Evidemment, il reprenait, lui aussi, les "succès" futurs en matière d'urbanisme...sans plus de conviction.

 

Notre président, Didier Reynders, quant à lui, affrontait sans détour les difficultés de cette ville, l'exode de ses habitants, suite aux problèmes de sécurité, d'incivisme, de propreté, de mobilité et proposait à chaque fois des solutions marquées par le bon sens...Elles sont également déclinées sur ce site.  Il insista également sur la nécessité d'être ambitieux pour Liège afin d'y attirer des investisseurs, des entrepreneurs, de l'emploi et des habitants...Le meilleur moyen, c'est évidemment le programme du MR, pour qui, ces préoccupations ne sont pas neuves!!!

 

Enfin, Brigitte Heyndrichs, pour Ecolo, mise sur le tourisme pour redéployer l'économie liégeoise, pourquoi pas? mais pour cela, il faudra, effectivement, résoudre les problèmes évoqués ci-dessus...Elle a évidemment aussi parlé d'environnement. Je partage cette préoccupation et, particulièrement, celle concernant les économies d'énergies, qui sera également, rapidement, à mon sens, une vraie préoccupation sociale.  Mais pour cela, il faudrait aussi, comme l'a souligné plus tard Didier Reynders, que les sociétés de logement social fonctionnent de manière radicalement différente, qu'aujourd'hui.  5% des logements sociaux sont encore chauffés à l'électricité, par exemple (l'entièreté de la remise sociale du loyer de ces logements, est engloutie dans le surcoût des charges de chauffage, sans que personne ne semble s'en offusquer!!!). 

 

Les questions du public, dans ce quartier proche de la gare ont essentiellement tourné autour du projet Calatrava.  Didier Reynders a évidemment regretté que la coalition actuellement au pouvoir refuse de mettre un projet définitif à l'agenda du conseil communal, alors que cette question se pose depuis des années déjà (en fait, depuis la décision de construire la gare Calatrava).  Demeyer et Firquet refusent de faire de cette question un enjeu électoral, cette étude sera examinée par la prochaine coalition...un ultime refus de démocratie...Je l'espère...vivement les élections et une nouvelle coalition!!!

22:47 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : debat, liege, mr, politique, election, communale |  Facebook |

12/09/2006

Débat sur la linuxisation de la commune

Demain soir, à 20H00, je suis invité par l' Asbl Barricade à débattre de "La linuxisation de la commune", en Pierreuse 19-21 4000 Liège 04/222 06 22.  J'y représenterai, bien entendu, le MR et j'y serai confronté à Muriel Frenay, tête de liste Ecolo à la province, à Marie-Kristine Vanbockestal, 24 ème candidate PS à la commune et, par ailleurs, chef de cabinet emploi du ministre Marcourt à la Région et à un(e) candidat(e) CDH, dont le nom n'est pas encore connu. 

 

Ce sera mon premier débat politique, un grand jour, je me réjouis, heureusement sur un sujet que je connais bien.  Puisque j' ai créé deux entreprises internet: (1) la première, city.be, utilisait des logiciels propriétaires (code source appartenant en privé à une entreprise), en l'occurence, d'abord ASP (Microsoft), puis WebObject pilotant une base de donnée Oracle, qui m'a causé de nombreux soucis malgré le recrutement d'un ingénieur des mines en informatique (la plus prestigieuse école d'ingénieurs française), j'en ai mal à la tête rien que d'y repenser , qui dirigeait une équipe de 5 ingénieux ingénieurs...(2) La seconde, PrimeUser, une plate-forme de lancement de nouveautés technologiques sur le net, j'apprends de mes erreurs, était développée en Zope, un environnement de développement pour le langage Python (langage de programmation open-source). 

 

Je me souviens avoir argumenté sur ce choix technologique devant Serge Vilain (le patron de la SRIB, étiqueté PS), qui était très dubitatif devant la technologie, même s'il n'y comprenait pas grand- chose, et surtout, à propos du modèle économique, comment gagne-t-on de l'argent avec une technologie gratuite???  Avec un relatif succès, puisqu'il s'était porté candidat à l'investissement dans notre entreprise...un vrai travail d'évangéliste, pendant plus de 4 heures.

 

Ce débat sera sans doute moins technique que la présentation que je vous en ai fait, et concernera plus probablement les implications économiques et politiques de ce véritable phénomène de société (le monde du logiciel libre).  Si vous voulez me soutenir ou faire un visu (rencontre dans le monde réel d'une connaissance virtuelle, pour les profanes...), voire plus probablement assister à un débat sur un sujet passionnant...Vous êtes tous et toutes cordialement invités.

04/09/2006

Le village retrouvaille

Ce week-end, tous les candidats aux élections communales s'étaient donné rendez-vous au village "retrouvailles" Parc de la Boverie.  Samedi à 17H00, un drink était même offert au stand des jeunes MR.  Tous les ténors du MR étaient présents.

 

 

Même Christine Defraigne sur une jambe...  La campagne s'annonce sous les meilleurs auspices...En chemin pour parvenir au stand, j'ai suivi deux militants socialistes, qui enrageaient de plus en plus...On ne voyait que des affiches, des voitures et même un camion, lettrés en bleu...J' ai cru qu'ils allaient passer à l'acte et s'en prendre à nos outils de campagne...Mon appareil photo était prêt...Ils se sont ravisés...Tant mieux pour eux, tant pis pour moi...

 

 

> A demain...

00:41 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : retrouvaille, boverie, christine defraigne, olivier hamal |  Facebook |

02/09/2006

Un vendredi de campagne

Je vous ai un peu délaissés, mais c'est pour la bonne cause...D'abord, j'ai passé toute l'après-midi d'hier à faire des photos pour créer une affiche originale pour cette campagne.  Ensuite, quelques cartes de visite en urgence pour avoir quand même quelque chose à donner ce soir. 

 

A 18H00, un vernissage aux Chiroux, des élèves et des anciens de Saint-Luc exposent...Je suis accompagné du créateur des cartes de visite qui y expose et de la photographe.  C'est franchement pas mal comme expo dont le thème est le détournement d'objet.  Des idées originales et puis, bien sûr de grandes discussions, pourquoi s'engage-t-on en politique??? et déjà quelques cartes distribuées.  Un dernier verre au pot au lait, puis retour à la maison pour mon premier repas de la journée.  Il est 22H30.

 

Des amis me sonnent pour me fixer rendez-vous à l'Olé olé, un hotel-restaurant, qui se transforme en bar à tapas en fin de soirée, tout près de la place du marché.  De nouveau, distribuer quelques cartes, essayer de convaincre, et puis se rendre compte parfois que tout ce travail a été inutile...des gens qui ne votent pas, qui ne sont pas domiciliés à Liège ou qui sont farouchement socialistes. 

 

Enfin "Le Trois Rivières" dans le Carré, là il y a vraiment beaucoup de monde, il est déjà tard...Les gens sont d'humeur festive...Plus le temps d'argumenter beaucoup, simplement annoncer ma candidature aux personnes que je connais...Le bilan est maigre, 20 cartes distribuées...mais à chaque fois avec l'impression d'avoir convaincu et avec un rendez-vous sur ce site en prime.

 

C'était mon premier vendredi de campagne. Aujourd'hui, ce sera un passage à "Retrouvailles", le village du monde associatif où les jeunes MR ont un stand et Jef également.  Puis sans doute une visite à une fête de quartier, avec Sandrine que j'ai rencontrée hier et qui veut m'aider...A plus tard...

13:35 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : campagne, mr, trois rivieres, ole ole, chiroux |  Facebook |

29/08/2006

La guerre des affiches n'aura pas lieu...

Pour la première fois à Liège, la guerre des affiches a été déclarée illégale, avec sanctions et amendes à l'appui.  Tous les partis démocratiques, ou non (cela on peut peut-être le regretter), auront leurs espaces réservés sur les panneaux d'affichage, comme cela se pratiquait dans d'autres communes.

 

 

Il n'est pas inutile de rechercher les raisons du revirement des autorités communales, dans la première défaite du PS dans la guerre des affiches à Liège lors des dernières élections régionales.  Je faisais partie des colleurs d'affiches MR, je peux en parler...

 

Nous avions gagné cette guerre toute symbolique pour plusieurs raisons:

  • De plus grandes affiches, ce qui nous permettait de recouvrir l'intégralité des panneaux plus rapidement.
  • Des petites équipes très mobiles et connaissant parfaitement la ville et les panneaux, opposées à des équipes de colleurs PS aux comportements stéréotypés qui, telles des divisions staliniennes, suivaient quasi systématiquement les mêmes itinéraires.
  • Des consignes d'affichage très claires: il fallait être présent au moment où les gens circulaient en ville, tôt le matin avant la rentrée des classes, sur le temps de midi et à la sortie des classes et des bureaux.  Tandis que d'autres s'épuisaient et aussi épuisaient leurs munitions à afficher pendant la nuit pour les hiboux.

Cette tactique a tellement bien fonctionné que certaines équipes de colleurs se sont retrouvées à court d'affiches.  Le centre-ville était bleu et cela tenait...De dépit, ils ont même parfois surcollé avec du papier blanc!!!  Puis finalement, certains ont même cassé les panneaux.

 

Aujourd'hui, cette guerre n'aura pas lieu, sous peine d'amende.  Tant mieux (c'était une demande libérale depuis longtemps), des budgets considérables étaient investis dans ces campagnes d'affichage.  On pourra les affecter ailleurs et sans doute dans une information de meilleure qualité.  Mais ce n'est pas sans nostalgie que je repense à cette première victoire...

 

26/08/2006

Un aperçu de mon agenda...

Je suis crevé...Je vous explique:  Vendredi matin 8H30, petit déjeuner avec Valérie et Michel, puis direction boulot, je suis responsable commercial dans une petite société mutuelliste qui assure les professions médicales contre les risques d'hospitalisation.  C'est un marché de niche, les médecins entre eux ne se facturent pas de suppléments d'honoraires, nous sommes les seuls sur le marché à tenir compte de ce facteur, ce qui nous permet de leur proposer des formules à un prix sans concurrence.  Bref, pour le moment, je dois établir les tarifs pour 2007 et ça n'est pas simple...

 

Vers 18H30, coup de fil d'un ami, membre d'un club de golf de la région, c'est le diner de cloture des "mercredis sympas" ou des non-membres peuvent découvrir le club...Beaucoup de monde, une ambiance sympa et des amis qui me présentent les leurs.  Tout bon pour la campagne, enfin j'espère...

 

Ensuite, direction le club de tennis, situé sur la même route, une soirée est organisée.  A nouveau, dire bonjour au maximum de gens, leur expliquer ma candidature...Ensuite, direction dodo, il est déjà 3-4 heures du matin, je ne sais plus exactement, à vrai dire après un moment j'ai préféré ne plus regarder...

 
Quelques heures de sommeil plus tard, debout, direction le quartier Sainte-Marguerite, où Raphaël Miklatzki, le troisième candidat sur la liste communales MR, m'a invité à découvrir son quartier à 10H00 du matin, je vous en parle plus longuement demain promis...avec des photos en plus parce que ça bouge dans le quartier Sainte Marguerite, et cette fois, c'est dans le bon sens, Raphaël n'y est pas pour rien!!!

 

Ensuite réunion des candidats à la Maison Libérale en Vinâve d'île, pour déjeuner en découvrant la stratégie de campagne.  Franchement, c'est bien organisé et il y a un bon état d' esprit général.  Le parti est optimiste et le plan m'a l'air d'avoir été sérieusement réfléchi. 

 

Puis, rendez-vous avec un cafetier, qui tient à m'expliquer la fiscalité de son commerce, je vous en reparlerai plus tard aussi, promis.  Puis, rendez-vous avec la graphiste pour finaliser la conception des affiches, enfin, retour chez moi pour manger un morceau et rédiger ce message.  Aujourd'hui, ce sera dodo et tôt...et demain grasse matinée.    

22:27 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : campagne, mr, sainte marguerite, raphael miklatzki |  Facebook |

18/08/2006

J'ai ma photo dans le journal...

Bon je vais pas faire semblant, je suis hyper content...C'était un article sur les blogs politiques liégeois, rédigé par Pascale Seret dans le "Le Jour" du mercredi 16 août.

Le MR a lui seul en comptabilise 4, ils sont répertoriés dans mes liens...Au Cdh, seul Michel de Lamotte en rédige un mais il est actuellement en vacances et ne l'a plus mis à jour depuis le 18 juillet.  Au PS, le bourgmestre s'est lancé et mon concurrent direct Hassan Bousseta, le 27e de liste, également.  Chez Ecolo, seul Nicolas Ancion, par ailleurs écrivain très talentueux et très médiatisé,  a recyclé son blog littéraire en blog politique.

 

Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer tel quel l'article sur les blogs du MR.

MR : anciens et nouveaux 

 

Les blogs ont leur petit succès chez les libéraux liégeois.  Encore une fois, ce n'est pas du côté des personnalités de la liste que l'aventure a été tentée.  Nous en avons recensé au moins quatre parmi les 49 candidats MR Liège-Ville au prochaines communales.

 

Certains sont en route depuis plus d'un an.  Ainsi, Michel Peters (11e place) papote avec les internautes sur le net depuis au moins 2004. Mais il s'agissait alors d'un forum de discussion.  Il a été reconverti en blog sans transition.  Il présente une galerie vidéo, annonce un podcast pour bientôt et sa mise à jour est quasi quotidienne, même pendant les vacances.  Fabrice Drèze a lancé son blog il y a un peu plus d'un an.  Tendance "altruiste" pour celui qui est aussi président des jeunes MR: il renvoie très souvent aux autres candidats (photos, commentaires, etc.) et il ne se réserve que la marge de gauche dans sa page d'ouverture.

 

En 27ème position sur la liste, Philip Hermann a créé son blog de campagne au mois de mai dernier, mais ses mises à jour ne sont quotidiennes que depuis le 25 juillet.  Il met son slogan en débat, sollicite les réactions, commente l'actualité, renvoie lui aussi au blog d'un ami (qui, tout de même, fait son interview...)  Comme quelques autres bloggers, ses derniers messages donnaient rendez-vous aux Liégeois aux fêtes du 15-Août.

 

Un tout dernier venu: Olivier Vannerum (41ème) est devenu blogger...le 14 août.  Il lance un appel aux internautes pour qu'ils réagissent à ses futurs commentaires avec cette recommandation: "Ne vous retenez pas!"

 

Et les autres? Didier Reynders (tête de liste) et Christine Defraigne ont bien entendu leur propre site internet, mais pas de blog annoncé pour l'instant.  On a bien cherché.  Le mot "blog" inscrit à "recherche" sur le site de Didier Reynders donne cette réponse: "Aucun résultat: Avez vous voulu dire "bloc"? Heu...

 

Parmi les autres candidats libéraux liégeois qui continuent actuellement à préférer le site internet au blog, il y a l'incontournable Olivier Hamal (49ème place): bio-express, photos, un espace réservé à Cointe, la Ville, à la province, etc.  Classique.

 

J'ai rajouté les liens comme cela vous n'aurez pas besoin de chercher.

01:00 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blog, mr, liege, campagne, elections |  Facebook |

14/08/2006

Il pleut en Outremeuse

Aujoud'hui le MR avait fixé rendez-vous à ses sympathisants en Outremeuse, le verre de l'amitié était même offert...Un temps excécrable a gaché la fête.

 

J'espère que cela ne va pas durer, j'ai donné rendez-vous plus tard à des amis pour faire la fête...après avoir mis en ligne ce bref message, j'y retourne...Allez donc consultez la liste de mes sites favoris, il y a du changement.  Plusieurs candidats MR de Liège ont créé un blog...Allez leur rendre visite... 

21:21 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blog, mr, campagne, outremeuse |  Facebook |

03/08/2006

Nous sommes le 10ème blog politique le plus visité de skynet

Ce matin, par acquit de conscience, j'ai été sur la page d'accueil des blogs politique de Skynet.  Et là surprise, pour un premier lancement, c'est un succès, nous avons été le 10ème blog politique, le plus visité hier sur 992 blogs en activité.  Celui du drapeau rouge est 9ème et le premier, c'est celui du MR de Waterloo.

 

Je suis content mais cela ne signifie pas encore grand chose, si ce n'est que vous avez été curieux de me rendre visite après avoir reçu mon email , annonçant ce lancement.  Pour que cela dure, il faudrait que ce que vous y avez lu, vous ait plu et que vous le fassiez savoir autour de vous.

 

Pourvu que ça dure...

10:52 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blogs, internet, campagne |  Facebook |

07/05/2006

Bienvenue sur mon blog de campagne

Dur de commencer un blog...

Dur de faire de la politique... Dur de prétendre représenter des électeurs...

Ce blog vous offre une occasion unique d'interagir avec un apprenti-politique.  J'ai des idées, bien sûr...J'ai de l'énergie, évidemment...mais comment être sûr que mes idées sont les plus appropriées, qu'elles vont répondre à vos attentes, qu'elles vont nous permettre de changer les choses.

Ce que je peux affirmer dès aujourd'hui, c'est que je ne fermerai pas les yeux aux critiques, que je répondrai à vos messages, que je tenterai au mieux de répondre à vos préoccupations.  Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons construire des propositions de réformes pour améliorer la situation.

Sans vous, sans vos compétences, sans votre regard, ces propositions resteront théoriques...

Merci pour votre collaboration

19:13 Écrit par Philip Hermann dans Campagne | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |