25/09/2006

La sécurité à Liège

Difficile de parler de sécurité à Liège, même s'il s'agit d'une des principales préoccupations de nos concitoyens.  Personne ne veut d'un état policier, même au MR, soyez en sûrs.  Mais il est nécessaire de prendre des mesures afin de lutter contre l' insécurité à Liège.

 

Comment?  Je vous livre, comme sur d'autres sujets, mon programme. Il est en débat, le dialogue est ouvert. Vos remarques, objections, solutions sont évidemment les bienvenues.

 

(1)  Améliorer la prévention par une présence visible des forces de police dans nos rues, notamment dans les lieux, rues, fréquentées par le public aux heures où celui-ci les fréquente.  Je pense notamment aux heures de sortie dans le Carré, mais également dans les rues où sont concentrés les établissements Horéca de notre ville.  Pour y parvenir, les policiers doivent être déchargés au maximum de leurs tâches administratives, ils doivent redevenir des acteurs de terrain et de proximité. 

 

(2)  Utilisation de caméras de surveillance, comme dans la plupart des grandes villes modernes.  A Londres, elles ont permis d'identifier rapidement les auteurs des attentats d' Al Qaeda, à Bruxelles, elles ont permis l'identification des meurtriers de Joe.  Disposées aux endroits stratégiques ou particulièrement criminogènes, elles auront également un effet dissuasif certain.  Au MR, nous sommes particulièrement attachés au respect des libertés individuelles.  Les conditions d'utilisation de ces caméras devront également tenir compte de ces impératifs, elles doivent permettre d'identifier les auteurs d'infractions, de délits, mais elles ne pourront bien évidemment servir à traquer les honnêtes citoyens.  Ces conditions d'utilisation devront faire l'objet d'un débat démocratique.

 

(3)  Une meilleure utilisation des outils urbanistiques (éclairage public, aménagement d'infrastructures de loisirs et des sports dans les quartiers défavorisés) permettra comme dans d'autres villes (je songe notamment à Schaerbeek) de recréer du lien social et d'assurer une meilleure prévention.  L' inactivité me semble la mère de tous les vices...et donc de la petite délinquance également.

 

(4)  A Liège, particulièrement touchée par les problèmes de drogue, nous ne pourrons pas faire l'économie d'une politique volontaire pour traiter cette problématique: plus de prévention, un meilleur accompagnement des drogués, une médicalisation du traitement de ceux-ci  et surtout une réduction des nuisances, causées par ce phénomène complexe, doit être envisagée.  La lutte contre les réseaux de trafiquants doit se poursuivre:  dans certains quartiers, le modèle de réussite sociale, ce sont les dealers, qui se lèvent à pas d'heure, roulent dans de grosses voitures, portent des vêtements de marque et séduisent toutes les filles...et plus les travailleurs qui se lèvent chaque matin de bonne heure pour aller travailler...

 

(5)  Le volet répressif ne peut être négligé, il faut lutter contre le sentiment d'impunité par la mise en place, par exemple, de peines alternatives de travail au sein des services communaux pour les incivilités ou les petits délits, notamment, parfois en substitution des amendes pour les personnes précarisées ou insolvables.  Le MR est également favorable à la mise en place d'un tribunal des flagrants délits.

 

(6)  Une meilleure formation des forces de police pour l'accueil des victimes me semble également nécessaire.  Il me semble que la correction de certaines erreurs dans cette matière, déjà évoquées sur ce site, permettrait également de lutter contre une augmentation du "sentiment" d'insécurité.  Cela a également des conséquences sur le dynamisme commercial de notre ville.  Certains ne laissent plus leurs enfants faire un "tour" en ville, aller au restaurant ou au cinéma en soirée et n'osent plus le faire eux-mêmes.

 

Par ailleurs, il est indiscutable que la hausse de la criminalité peut être corrélée avec la paupérisation de la population liégeoise.  Je suis convaincu qu'une redynamisation économique permettrait de diminuer sensiblement la criminalité.  

15:03 Écrit par Philip Hermann dans Sécurité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : securite, liege, mr, elections communales, candidat |  Facebook |

13/08/2006

Liège n'est pas Chicago...

Bonne nouvelle pour les autorités communales: Liège n'est pas la 4ème ville la plus criminelle d' Europe.  Cela s'est joué sur le tapis vert, après une plainte déposée par notre bourgmestre contre l'auteur de cette étude aux résultats particulièrement peu flatteurs.  Une erreur méthodologique s'était glissée dans cette, par ailleurs, très sérieuse étude.  Pour toutes les villes, on divisait le nombre de crimes par le nombre d'habitants de l'agglomération urbaine (473 000 h) tandis que dans le cas de Liège, on avait divisé ce chiffre par celui des habitants de la commune (185 000h).

 

Nous l'avons échappé belle...ouf.  Dommage que cette erreur avait également été commise concernant la fréquentation des salles de cinéma (nous étions dès lors classé 4ème sur 200 villes auditées) et sur la fréquentation de théatres (nous étions alors classé premier).  Plus de raisons de se réjouir outre mesure, ces classements étaient tout aussi erronés.

 

D'autres statistiques devraient pourtant nous inquiéter, la ville de Liège compte entre 4000 et 5700 drogués durs, répertoriés comme tels (ces chiffres ne sont quant à eux pas contestés) sur les 7-8000 que compte la Belgique.  Si nous considérons que chacun de ceux-ci doit trouver chaque matin 50 €/jour pour ne pas souffrir de manque, et que cet état n'est guère compatible avec l'exercice d'une profession rémunératrice, nous aurons vite fait d'identifier l'une des activités les plus rémunératrices de l'agglomération liégeoise (75 millions €/an), le commerce des drogues dures mais aussi une des sources de sa criminalité. 

 

Sur ces chiffres peu réjouissants, je vous quitte pour participer aux festivités du 15 août, un incontournable du folklore liégeois.  Je vous donne d'ailleurs rendez-vous demain à partir de 17 heures en Outremeuse, l'ensemble des candidats MR sera présent pour y faire la fête!!!

23:02 Écrit par Philip Hermann dans Sécurité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : liege, securite, outremeuse, drogue |  Facebook |

08/08/2006

Insécurité et redéploiement économique

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de mon ami Jef.  Les habitués des villages festifs liégeois le reconnaîtront, il est l'heureux papa de Charlotte.  Jef fait donc carrière dans une multinationale japonaise dans le secteur industriel.  Il est basé en Hollande mais commerce avec toute l'Europe, une partie du Moyen-orient et même parfois l'Amérique du sud.  Licencié en administration des affaires, plus quelques DES, il parle anglais et espagnol, ce qui lui permet cette carrière internationale...Tiens petite réflexion, pour nos amis flamands...son absence de connaissance du néerlandais ne l'a pas empêché d'être engagé en Hollande.  Je disais donc qu'il fait une brillante carrière, il a été désigné deux fois de suite meilleur employé de son entreprise de 40 000 personnes, ce qui n'était d'ailleurs jamais arrivé à un employé non-japonais. 

 

Je vous en parle parce qu'il y a quelques mois, il a invité à diner son grand patron japonais dans son nouvel appartement aux terrasses (sans doute le plus chic quartier de la ville).  Le diner se passe bien, il raccompagne ses invités à leur voiture vers minuit et là, il constate que celle-ci a été vandalisée, vitre cassée, etc...Tout le petit groupe prend la direction de l'hotel de police rue Natalis pour faire une déclaration...où après avoir patienté longtemps...très longtemps, un policier s'inquiète de ce qui leur est arrivé. 

 

Mis au courant, celui-ci préalablement à la rédaction de tout procès-verbal, leur lance un tonitruant: "C'est pour l'assurance?"  que Jef, profondément attaché à sa ville, n'a pas osé traduire...Ils sont ressortis du commissariat vers 3 heure du matin...Cela a-t-il donné envie à ce grand patron de s'intéresser au redéploiement économique de notre ville?  A vous de juger...

 

Commune envie de... faire mieux, et il est temps!

15:14 Écrit par Philip Hermann dans Sécurité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : insecurite, redeploiement economique |  Facebook |