14/04/2008

Le problème du Wooncode

Le problème du Wooncode, c'est de conditionner une aide sociale à des compétences linguistiques...même si je suis d'accord qu'il vaut mieux pour s'intégrer: connaître la langue de la région où on habite. Cette discrimination par la langue pose problème comme posent problèmes les discriminations basée sur la race, le sexe, la religion ou encore les préférences sexuelles...

Pourquoi cette exigence pose-t-elle un problème de principe en dépit du caractère "social" que veulent lui donner les politiques flamands?


1. Parce que c'est ouvrir la porte à des exigences bien plus intolérables en matière sociale: par exemple un examen de langue avant de se faire hospitaliser dans un hôpital flamand, avant de bénéficier d'allocations familiales, avant d'être scolarisé, etc... Certaines de ces exigences sont par ailleurs en cours de discussion au sein du gouvernement flamand. Songeons à l'obligation de parler néerlandais pour fréquenter une plaine de jeu ou les restrictions pour les parents francophones d'inscrire leurs enfants dans une école flamande. Ce qui permettrait d'ailleurs l'acquisition d'un vrai bilinguisme pour ces enfants d'origine francophone.


2. Cette exigence pose également problème pour pas mal de personnes, qui pourraient avoir des problèmes à résoudre plus urgent que satisfaire à cette obligation: comme la maladie, l'extrême précarité (illetrisme, drogue, violence familiale, réinsertion après un séjour carcéral, etc...) et qui suite à cette obligation seraient tentées de se domicilier dans une partie du pays où de telles obligations ne seraient pas d'application. Une sorte de nettoyage linguistique et social. Ce risque est évidement bien réel.

3. Dans les communes à facilités, où ce Wooncode serait également d'application, il s'agirait simplement de réserver cette opportunité de bénéficier d'un logement social à des flamands et d'exclure de fait les francophones de cette possibilité alors peut-être que ceux-ci résident depuis longtemps dans la commune et parlent admirablement le français. Il s'agit d'une nouvelle limitation aux facilités accordées aux francophones résidant dans ces communes.

Pour en savoir plus, le politique show de l'excellent Mateusz Kukulka dresse un tour d'horizon des réactions sur le web et présente un extrait de l'interview en question.

 

14:06 Écrit par Philip Hermann dans Général | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : wooncode, communes a facilites, yves leterme, euronews |  Facebook |